Stick Figures – « s/t 75 »

s/t[Album]
29/03/2006
(Galapagos4/2 Good)

La scène hip hop semble vivre une période de transition troublante et presque inquiétante, se partageant entre la volonté de s’orienter vers des destins commerciaux ou, au contraire, dans les méandres de l’expérimentation. Du coup, entre les paillettes des calculateurs et les univers presque élitistes des « scientifiques », rares sont les artistes à rester fidèles au hip hop accessible et de qualité. Comme Anticon à une époque, Galapagos4 semble ne pas vouloir changer son orientation musicale d’un iota. Ce premier album de Stick Figures, duo composé de Robust, auteur d’un premier album remarqué, et Prolyphic, au talent de lyricist reconnu, tend à la prouver. Ici, pas de fioritures ni de fausses apparences. Stick Figures va à l’essentiel, retourne aux racines du genre (« Breakdown », « Dust Til Dawn »), comme pour retrouver le goût de l’émotion, désormais souvent poussé aux oubliettes au profit de l’efficacité, du formatage et, il faut bien le dire, de l’éphémère. Le duo se dit représenter les opprimés, ceux qu’on n’écoute pas, les penseurs en colère, et vouloir balancer une solide réponse à la face de la médiocrité. Mission accomplie. Car ce premier opus éponyme, à l’ambiance générale assez glauque et proche du premier album de Sole (« Skin And Bones », « Whats Left »), aligne une grosse douzaine de titres simples, posés et mélancoliques, une toile de fond impeccable pour les flows des deux protagonistes qui le sont tout autant. De cette recette réduite à son plus simple appareil mais n’ayant plus rien à prouver, ressortent une grosse poignée de morceaux émotionnellement chargés: « King Of The Mountain », « I Can Tell », « 2nd Hand Love », « Cowboys And Indians », ainsi que « The Line Down » font assurément partie des meilleurs moments de ce disque qui, dans un éclair de réalisme, pourrait bien rassembler les deux clans cités précédemment. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire