Morr Tag

fm180Album (Morr Music) 22/06/2011 Pop

A défaut de nous envoyer du post-rock planant et hyper émotif comme leurs compatriotes de Sigur Ros, FM Belfast sont des islandais qui nous ont connement conquis grâce notamment à la pop potache et attachante du délicieux "Par Avion". A vrai dire, l'album "How To Make Friends" valait son pesant de cendres. Maintenant qu'ils se sont fait des potes, ils vont plus loin encore dans leur démarche simple, fraîche et conviviale.

sin180Album (Morr Music) 08/03/2011 Indie pop

Une carrière initiée il y a seulement trois ans et déjà quatre albums pour ce producteur fou. Certains diront qu'il n'a que ça à faire pendant les longues nuits de l'hiver islandais. N'empêche que Sindri Már Sigfússon confond vitesse et précipitation, et ça marche très bien. Une hâte que l'on ressent dans des chansons enjouées comme "Because Of The Blood" aux choeurs joyeux, ou dans les alternances folk/post-rock de "Rituals", deux titres issus de son deuxième album solo. Car quand il ne joue pas avec Seabear, Sin fang se la joue autiste et fait tout tout seul

tele180Album (Morr / Merge) 14/02/2011 Indie pop

Michael Benjamin Lerner, l'homme à tout faire dont il est question ici, aura beau avoir fait parler de lui via le premier album de son projet Telekinesis, le pauvre n'aura quand même pas eu beaucoup de bol ensuite. Entre une séparation, une intoxication alimentaire qui le rendit temporairement sourd d'une oreille, et un accident de van, le sort s'est littéralement acharné sur ce songwritter qui n'avait alors qu'une idée en tête: concrétiser. Parti composer en autarcie à Berlin à coups d'un morceau par jour, le bougre aura quand même réussi à reprendre le dessus

lali180Album (Morr Music) 09/04/2010 Electro pop

Six ans entre deux albums, c'est un peu le prix à payer quand on possède dans ses rangs des musiciens aussi actifs que Markus Archer, souvent accaparé ces dernières années par The Notwist et 13&God. Pourtant, si après une si longue absence, d'autres réapparaissent vidés et usés, garnis de quelques rides et cheveux blancs supplémentaires, Lali Puna revient habité d'une fraicheur qui, bien qu'elle n'amène rien de nouveau, gomme instantanément la trop longue attente.