Fink Tag

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern"][vc_column][vc_column_text] Jeudi 12 juin 2014, nous sommes à un mois de la sortie de son nouvel album 'Hard Believer', et Fink débarque de Berlin, sa ville d'adoption, pour le défendre auprès des médias français. A Paris, il fait beau...

Avec un premier semestre déjà avalé, 2014 n'a pas manqué d'accoucher de petites perles qu'il est indispensable d'ajouter à votre discothèque avant de partir en vacances. Pour vous aider, Mowno revisite les 6 premiers mois, et vous offre un aperçu de ce qu'il ne faudra...

Le label britannique a trouvé de quoi maintenir l'excitation pour les mois à venir avec quelques EPs plus ou moins alléchants. Commençons par Bonobo qui, dans la foulée de son nouvel album, propose une espèce de sampler regroupant trois des meilleurs titres ("First Fires", "Know You" et "Heaven for the Sinner"), agrémentés d'instrumentaux.

fink

Au cas ou - comme nous - vous l'auriez manqué, Fink a sorti le 18 septembre dernier en digital (le 8 octobre en physique) un live intitulé "Wheels Turn Beneath My Feet" qui devrait logiquement trouver preneur chez les nombreux spectateurs venus l'applaudir en tournée.

A en croire les folk songs qui composent son dernier album, on ne s’attend pas à parler à quelqu’un d’aussi extraverti. De plus en plus confiant vis à vis de sa musique, Fink parle beaucoup, rebondit sur chaque affirmation, saute d’une idée à une autre...

fink180Album (Ninja Tune) 13/06/2011 Folk

On compte les bons albums de Fink au nombre de leurs titres à la puissance émotionnelle telle qu'il serait masochiste de la part de quiconque de vouloir passer outre. Rappelez-vous d'ailleurs à quel point l'Anglais avait fait mouche en 2006 avec "Biscuits For Breakfast", un premier album au cours duquel il dévoilait au grand jour son inspiration folk amassée pendant qu'il se faisait encore connaitre en tant que producteur electro. Encore aujourd'hui, "Pretty Little Thing" et "All Cried Out" restent deux morceaux fermement agrippés au dos de Fin Greenall, à tel point que cela fait maintenant cinq ans que celui-ci peine à les égaler.