Fat Wreck Chords Tag

nofx180DVD (Fat Wreck Chords) 13/03/2009 Quand il a passé les vingt-cinq dernières années de sa carrière à souvent traverser les mêmes pays, les mêmes salles, devant un même public chaque fois plus vieux et plus nombreux, pas étonnant qu’un monument punk comme NOFX ait envie d’aller voir ce qui peut bien se passer ailleurs. C’est pourquoi, cette fois, Fat Mike et sa bande ont abordé les choses à l’envers: comptabiliser leurs ventes d’albums dans chaque pays, et aller là ou personne ne les connaît…ou presque. Un projet dantesque, monté sur le mode Do It Yourself, devenu la ligne directrice de ce documentaire, par ailleurs sitcom pour une télé américaine et proposé en intégral sur ce DVD sous-titré.
Distractions[EP] 26/01/2009 (Fat Wreck Chords/Import) Bien que le punk mélodique ait maintenant dévoilé le moindre de ses secrets, on ne refusera pas cette courte salve signée The Loved Ones, un des rares groupes encore capables de passionner les oreilles les plus fanées. Non pas qu'il puisse se vanter d'être très original, mais le quatuor possède assez de savoir faire pour se démarquer naturellement de la masse.
I Think My Older Brother Used To Listen Lagwagon[Album] 15/08/2008 (Fat Wreck Chords/Import) La longévité de Lagwagon sur la scène punk américaine se répercute aujourd'hui jusque dans le titre du premier Ep du groupe, vingt ans après sa formation. En effet, en vingt ans de carrière, Joey Cape et sa bande ont vu défiler quelques générations de jeunes branleurs, dont quelques-uns sont aujourd'hui passés à autre chose, lassés d'avoir toujours à entendre les mêmes choses. Ou presque. Car il faut être sacrément initié pour déceler la différence qui existe entre chacun de ses albums, de plus en plus vite survolés soit dit en passant.
Have Another Ball[Album] 07/07/2008 (Fat Wreck Chords/Import) Cela fait déjà dix ans que dure la récréation Me First & The Gimme Gimmes pour ces musiciens officiant plus sérieusement au sein des Swingin Utters, Lagwagon, Foo Fighters et Nofx. Dix ans qu'ils s'amusent à reprendre à leur sauce punk mélodique les plus grands succès de la pop music toutes périodes confondues. Six albums sont déjà parus, et le septième, "Have Another Ball", vient boucler la boucle et clore cette première décennie.
The Feel Good Record Of The Year[Album] 01/04/2008 (Fat Wreck Chords/Import) Peu de temps avant chaque nouvel album, ils nous font systématiquement le coup, clamant sans aucune modestie qu'ils sont sur le point de sortir le meilleur disque de leur carrière, qu'on va avoir droit à un nouveau No Use For a Name... Et tous les deux ans en moyenne, ça ne manque pas, cette joyeuse bande nous prend pour des cons, de bonnes vieilles vaches à lait, avec un punk mélodique ridé, tentant ici ou là de laisser entendre quelques avancées pour noyer le poisson (la légère touche electro de "Yours To Destroy", la trompette à la El Hefe sur "The Trumpet Player"). Mais, au final, les californiens ne font que répéter une recette qui aura fait ses preuves il y a maintenant dix ans
Remain In Memory - The Final Show[Album] 18/03/2008 (Fat Wreck Chords/Import) En 1995, un an après la sortie du "Smash" de The Offspring qui allait propulser le punk mélodique sous une éblouissante médiatisation sans précédent, Good Riddance venait lui poser sa pierre à l'édifice en sortant son premier album "For God & Country" chez Fat Wreck Chords, dévoilant par la même occasion un pan plus hardcore et politisé de la scène, qui ne fera que s'accentuer au fur et à mesure des années.
Build & Burn[Album] 05/02/2008 (Fat Wreck Chords/Import) Si le punk rock mélodique peut paraître de plus en plus puéril au fur et à mesure que l'on prend de l'âge, rien n'empêche de souligner la qualité d'un bon disque, celui qui vous rappelle vos vingt ans, quand vous aimiez vous prendre en pleine tronche un savant cocktail de mélodies et d'énergie qui vous faisait monter au plafond. Les parents aussi d'ailleurs, mais pas pour les mêmes raisons.
They've Actually Gotten Worse Live[Album] 20/11/2007 (Fat Wreck Chords/Import) Même si Nofx contourne plus souvent la France qu'il ne s'y arrête, tous ceux qui auront assisté à un concert des Californiens ne pourront leur enlever cet incroyable charisme qu'il a dés qu'il monte sur les planches. Fat Mike et sa bande sont plutôt friands de l'exercice, là où ils n'hésitent pas à communier et communiquer avec leur public. Revoir sortir un live de ces précurseurs, douze ans et cinq albums après le terrible "I Heard They Suck Live", n'est donc pas injustifié. Loin de là, puisque pas mal d'eau a depuis coulé sous les ponts et qu'il y avait donc plutôt à s'arracher les cheveux sur le choix d'une telle set list.