Autoproduit Tag

Rise To The Sun[Album] 01/11/2008 (Autoproduit/Autoproduit) On les croyait morts, effrités par le temps malgré leur musique intemporelle, victimes de cette pression du quotidien rarement conciliable avec la route, les concerts, et le rock n'roll. Il en fallait pourtant bien plus pour se payer la tête de The Elektrocution. Mieux, le combo rouennais, tapi dans sa tanière, préparait secrètement une nouvelle salve de riffs assassins, prête à compter ses victimes.
Claptrap[Album] 01/08/2008 (Autoproduit/Digital only) Mc prolifique, difficile à suivre, Moka Only semble prendre plaisir à surprendre son auditoire. De ses débuts avec Madchild et Prevail au sein de Swollen Members jusqu'à aujourd'hui, il n'a cessé de brouiller les pistes, multipliant les projets solos ainsi que de nombreuses collaborations, avec le combo de Vancouver notamment. Une discographie longue comme le bras ne l'empêche pas de faire preuve d'une créativité originale, que ce "Clap Trap" ne manquera pas de confirmer.
Intelligent Decline[Album] 01/08/2008 (Autoproduit/Import) Formation sans label, le duo Gray Matters (The End aka Mr R et Introspective) semble sorti de nulle part. Basés entre Portland et Seattle, ils sont néanmoins soutenus par Sapient et Simple des Sandpeople qui produisent entièrement leur premier opus "Intelligent Decline".
Never Be The Same[Album] 01/05/2008 (Autoproduit/Autoproduit) Prends garde à toi jeune rockeur, les Sexypop ont de l'énergie à revendre, peut être même un peu de frustration aussi. Car, formé en 2000 à Angers, le combo a franchi un palier cinq ans après à l'occasion de la sortie de "Strange Days", son deuxième album signé chez At(h)ome (Sleeppers, Lofofora, Mass Hysteria...). Seulement voilà, trop rock et pas assez métal pour le public Français, Sexypop n'est pas parvenu à faire son trou, ce qui le ramène aujourd'hui à la case autoproduite. Mais il en fallait bien plus, plus encore qu'un changement de line up, pour que les angevins ne mordent la poussière. "Never Be The Same" en dit long sur sa motivation, son envie de remettre les choses à leur place, rassure aussi au sujet de ces frenchies beaucoup trop discrets ces derniers temps pour qu'on puisse soupçonner l'arrivée d'une telle pétarade.
Motion Picture[Maxi] 01/02/2008 (Autoproduit/Autoproduit) "Sound Movie Experience", premier témoignage discographique de Hell Nino, nous avait laissé sur une impression mitigée, entre enthousiasme d'une relève dub rock toute trouvée, et frustration que le groupe n'ait pas réussi alors à se montrer plus personnel et original. Depuis, le trio a encore poussé un peu plus loin son riche mariage d'influences, tout en conservant son approche cinématographique, comme en témoigne "Motion Picture", le titre de ce nouveau maxi.
Taxidermia[EP] 01/01/2008 (Autoproduit/Digital) A film barré, glauque, trash, extrême et répugnant, bande originale sombre et complexe. Le premier d'abord, qui retrace la vie de trois personnages issus de trois générations et époques différentes: un grand père, un père et un fils, parmi lesquels un officier coureur de jupons, un sportif de premier plan en quête de succès, et un obsédé de l'immortalité, maître en taxidermie, cet art qui consiste à empailler les animaux.
Aloha[Album] 01/12/2007 (Autoproduit/Autoproduit) On connaissait le fort activisme de Berlin en termes de musique, comme l'émulation que la capitale Allemande provoque chez tous ceux qui foulent ses pavés. No Nebraska vient enfoncer le clou, autant par la qualité de son registre, que par son histoire, celle d'une fille et de deux garçons venus de pays différents et qui se seront donnés une raison d'y rester pour défendre leur rock atypique. Car, à la manière d'un The Ex ("Angebot"), en toutefois légèrement moins tordu, le trio sonne en partie instrumental (à l'exception de "Cycling", des très bons "Tell Teigen" et "So"), comme un mélange d'Amérique et d'Ancienne Allemagne.
Lies And Rhetoric[Album] 01/11/2007 (Autoproduit/Autoproduit) Qui aura l'oreille ayant assez bourlingué, saura certainement reconnaitre la ville d'origine de Statehood, et cela dés les premières notes de son premier album. En effet, cela fait maintenant plusieurs décennies que Washington D.C. cultive l'art d'un rock agressif, noisy, mélodique, groovy, et solide rythmiquement. S'il faut aller y chercher la perfection, on citera Fugazi sans trop réfléchir. Incontestablement, Statehood, toute nouvelle formation, a longtemps trainé ses All Stars vintage dans toutes les salles de concert et disquaires de la ville. "Lies And Rhetoric" amène d'ailleurs rapidement sur une interrogation: pourquoi Dischord n'a pas mis le grappin sur ce combo qui aurait certainement proposé le disque le plus intéressant du label cette année? Un regret qui s'amplifie d'autant plus que cette première livraison, apparemment autoproduite, sera difficilement trouvable dans nos contrées.
Dillagence[Album] 01/11/2007 (Autoproduit/Digital) Busta Rhymes et Jay Dee ont souvent jumelé leurs talents. Mais à ce jour, très peu de titres étaient sortis des studios d'enregistrement, aux grands regrets des fans de ces deux icônes relativement éloignées en apparence. Pourtant, cette mixtape produite par Mick Boogie et Busta himself, bourrée d'inédits et d'invités, les rapproche de façon assez magistrale, nous faisant découvrir ce qui aurait pu être une des pièces majeures de l'oeuvre du regretté J-Dilla, si elle n'avait pas été post-mortem. Car il ne s'agit pas d'une énième compilation de vieux titres rendant hommage au disparu, mais bien de véritables morceaux produits tout spécialement par Jay Dee pour l'ex membre des Leaders Of The New School, et malheureusement restés inconnus jusqu'alors.