Ropoporose voit la vie en double

Ropoporose voit la vie en double

Trois ans après son dernier album, et quelques mois après les pas de côté au sein de Namdose et Braziliers, Ropoporose revient faire parler de lui à l’occasion de la sortie d’un nouveau long format né de la commande d’un ciné-concert par Travelling, festival de cinéma rennais. Le duo a ainsi choisi Dark Star de John Carpenter pour s’essayer à des morceaux plus expérimentaux, inspirés par les images du film, et composés à l’aide d’instruments inédits chez lui. En résulte une musique plus répétitive et illustrative, plus proche cette fois des Beak, Yo La Tengo ou Jozef Van Wissem. La totale s’écoute ci-dessous en attendant une sortie vinyle en juin chez Figures Libres Records, à l’occasion du Disquaire Day.

Mais ce n’est pas tout puisque Romain a profité que sa soeur ait la jambe dans le plâtre et force Ropoporose à stopper sa tournée d’été 2018, pour se pencher sur son projet solo. Baptisé Primevère, il voit le jeune vendômois afficher son affection musicale pour Adam Green, Real Estate et Sufjan Stevens tout au long d’un premier album solo à sortir en septembre, toujours chez Figures Libres. Yeah, premier extrait clippé, se découvre également ci-dessous.

ECOUTE INTEGRALE

VIDEO

No Comments

Post A Comment