Xiu Xiu – ‘Girl With Basket of Fruit’

Xiu Xiu – ‘Girl With Basket of Fruit’

Album / Polyvinyl / 08.02.2019
Grand angle


Il y a deux ans, Xiu Xiu avait livré avec Forget son album le plus pop depuis Always (2012). Sa récente collaboration avec Mitski, sur le titre Between The Breaths, issu de la bande originale du film How To Dress At Parties, pouvait laisser penser que le groupe affirmait un retour à des mélodies plus calibrées. Mais le duo n’est pas du genre à obéir aux attentes. D’ailleurs, Xiu Xiu n’est pas du genre à obéir en général. Le groupe préfère inventer des règles plutôt qu’en suivre, et fait de son credo artistique la désobéissance et le refus d’être là ou on l’attend.

On entre dans Girl With Basket Of Fruit comme on arriverait en terrain inconnu : en essayant de se laisser imprégner au maximum par des sensations nouvelles. L’écoute du treizième album de Xiu Xiu nécessite une immersion totale, et ne peut s’accommoder d’activités annexes. La musique est elle même trop perturbée en son sein pour pouvoir accepter les parasitages extérieurs.

S’il y a une tonalité expérimentale dans le rendu des morceaux, c’est la conséquence d’une recherche constante de nouvelles sonorités. En termes de production, il s’agit ici bien plus d’une masterpiece que d’un compte-rendu d’expériences. Le travail de mixage est vertigineux, tout comme la variété des sons entendus. Un travail probablement guidé par la recherche d’une singularité si nouvelle qu’on est parfois proche du jamais-entendu. Il en va ainsi des innovations sur le traitement des voix de Normal Love, où l’on a le sentiment époustouflant d’une dualité entre Jamie Stewart et sa voix intérieure.

L’attirance de Xiu Xiu pour les instruments frappés n’est pas nouvelle: le binôme accompagnant Jamie Stewart est un duo de percussionnistes (Greg Saunier, producteur de l’album est également batteur de Deerhoof, et Angela Seo accompagne Jamie Stewart sur scène). Ainsi, au moment ou l’on pouvait s’attendre à un album plus mélodique, Xiu Xiu nous offre son opus le plus intense. La structure des titres est bien plus basée sur les rythmes que sur les mélodies, en atteste notamment Pumpkin Attack On Mommy And Daddy à la variété percussive foisonnante. C’est peut-être ce caractère – inhabituel au sein de la scène indé – d’une écriture dominée par la percussion, qui donne à Xiu Xiu de faux airs de groupe expérimental.

Les scansions sont agressives et anxiogènes. La rage intérieure est débordante, et Xiu Xiu nous offre l’expression de ce débordement. On n’est jamais très loin du bad trip. Aux cyclones de fureur (Girls With Basket Of Fruit, Mary Turner, Mary Turner) succèdent les vulnérabilités magnifiques de la voix de Jamie Stewart (The Wrong Thing, Normal Love), offrant une pause et annonçant déjà les tornades à venir. Les subtilités et les richesses de ces alternances font de Girls With Basket Of Fruit un album-expérience à la singularité bipolaire, plutôt qu’un opus expérimental. Une expérience de montagnes russes, faite de violence maniaque et de fragilité extrême, capturées par la sensibilité grand-angle de Jamie Stewart et Angela Seo.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Girl With Basket Of Fruit, Pumpkin Attack On Mommy And Daddy, Normal Love


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.