Vivian Girls – ‘Memory’

Vivian Girls – ‘Memory’

Album / Polyvinyl / 20.09.2019
Indie rock

Souvenez-vous : la fin des années 2000 coïncidait avec le retour de hype de l’indie-rock. Brooklyn était la Mecque du cool. Chaque semaine apportait ses wagons de groupes en Beach, Cloud, Real, Wild, Wave, Nothing, censés squatter durablement nos iPods. Une vaguelette de pédiluve, plus épiphénomène de fin de siècle à retardement que véritable indicateur de quoi que ce soit. Malgré tout, derrière ces soubresauts mollassons, les Vivian Girls parvenaient à polariser les débats et tirer leur épingle du jeu.

Débarqué au printemps 2008 avec un premier album éponyme, le trio féminin a suscité pas mal d’incompréhension : un chant faux, souvent, la guitare outrageusement noyées sous les effets, les instruments pas toujours en rythme. Et pas de look soigneusement étudié ni de pose sur scène pour ‘rattraper’ le tout. C’était précisément la force du trio dirigé par la paire Cassie Ramone/Katy Goodman.

Si certains ont rapproché les Vivian Girls des Shangri-Las, il fallait plutôt voir une filiation du côté des Shaggs. Le son brut, l’absence totale de rigueur technique et les paroles à l’honnêteté crue interpellent évidemment. A l’inverse des Spits ou Bikini Kills avant elles, les Vivian Girls ne claironnent pas que ‘tout le monde peut le faire’ mais l’affirment malgré tout en étalant leurs états d’âme sans s’embarrasser des esprits retords en jean slim et moustache. Il faudra toutefois un deuxième album mieux produit – Everything Goes Wrong en 2009 – pour que les qualités d’écriture du groupe se montrent plus franches.

Dès 2012, les Vivian Girls disparaissaient des écrans radars en même temps que l’indie-rock tombé en désuétude chez le grand public. Memory est aujourd’hui une surprise et fait souffler un drôle de sentiment d’anachronisme. Le son, les compositions, l’attitude sont restés presque inchangés. Ses douze morceaux ne peuvent que ravir les fans qui les attendaient encore. Le titre de l’album lui-même ne lésine pas sur la nostalgie. Pour le reste, il n’y a plus grand monde à aller chercher ou provoquer. La Terre a définitivement basculé dans un nouveau millénaire et les Vivian Girls n’ont plus grand-chose d’excitant à proposer. Comme dans l’art, les symboles s’épuisent d’eux-mêmes. Qu’est-ce qu’il y aurait de pertinent à reproduire Fontaine de Duchamp ? A d’autres d’aller chatouiller les esprits chagrins.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Something To Do, Memory, Waiting In The Car


No Comments

Post A Comment