Vetiver – ‘Up On High’

Vetiver – ‘Up On High’

Album / Mama Bird / 01.11.2019
Folk rock

Quatre ans sont passés depuis la sortie de Complete Strangers, aventures funk et power-pop mal reçues de Vetiver, groupe folk de San Francisco dont les compositions simples et dénuées découvertes lors de ses  débuts en 2004 avaient pourtant été fortement appréciées. On commençait à se demander si Andy Cabic tenait toujours le cap, dans un contexte où beaucoup d’artistes du mouvement freak-folk de la fin de la dernière décennie sont passés à autre chose.

Up On High confirme un certain retour aux sources. Moins épris du mystère prégnant propre aux sonorités de ses débuts, on retrouve Vetiver dans les contrées ensoleillées et décontractées de la pure tradition folk-rock américaine.

Enregistré dans les hauts déserts californiens, l’album est imprégné d’un calme spacieux qui bénéficie largement de l’utilisation d’instruments en grande partie acoustiques. Entre les slide-guitar posées avec soin (sur Up On High ainsi que To Who Knows Where – morceau sur lequel Eric D. Johnson des Fruit Bats prête ses talents à l’orgue), les lignes de guitare entrainantes (Wanted, Never Asked), et la ballade emplie de nostalgie qui clôture l’album (Lost (In Your Eye)), Up On High est un album simple, sans rebut, situé hors du temps et des tendances actuelles.

Parfois aérienne et éthérée, tantôt sensible, toujours d’une insistance douce, c’est bien la voix d’Andy Cabic qui donne un souffle d’originalité sur ces compositions de tradition classique. On pourra néanmoins reprocher à l’album un manque de questionnement formel, une critique due aux ambitions que le groupe s’était fixé à ses débuts.

ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Up On High, To Who Knows Where, Wanted Never Asked, Lost (In Your Eyes)


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.