The Men – ‘Mercy’

The Men – ‘Mercy’

Album / Sacred Bones / 14.02.2020
Retrogaming

Dispensable, voilà ce qu’on retiendra de la huitième livraison de Nick Chiericozzi et ses comparses. Est-ce le revers de la stabilité du groupe, puisque celui-ci n’a pas changé depuis trois albums ? Il semble que le confort émousse l’inspiration. Mercy sombre même dans les clichés d’une Amérique de variété bloquée au milieu des années 80. La nostalgie pourrait avoir un effet positif mais le combo, du début à la fin, ne paraît pas croire en ce qu’il fait. Le manque d’enthousiasme et de fraîcheur sont criants. Malgré la maîtrise musicale de chacun des musiciens, les stéréotypes d’americana, de blues sudiste ou de rock FM s’accumulent sans étincelle. L’exemple type est certainement Wading In Dirty Water, long titre de blues épais traversé par un jam sans relief, calé sur une rythmique poussive. Les balades western Cool Water et Call the Dr sont plus inspirées , mais les sonorités de Children All Over The World et Breeze, titres de variété rock saturés de fuzz et de synthés, paraissent entendues mille fois déjà. Mercy trouve finalement son salut dans les deux pièces les plus dépouillées, le piano-voix de Fallin’Thru et le guitare-voix du morceau éponyme. La voix grasse et traînante de Chiericozzi prend alors une profondeur inattendue, toute en simplicité et spontanéité. Soit tout ce qui manque au reste de l’album.

ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Cool Water, Fallin’Thru, Mercy


No Comments

Post A Comment