SUUNS – ‘The Witness’

SUUNS – ‘The Witness’

Album / Joyful Noise / 03.09.2021
Pop expérimentale et vaporeuse

‘Less is more’, et Suuns le prouve une fois de plus. Bien qu’ils ne se soient jamais réellement reposés sur leurs lauriers, il semblerait que le temps soit venu pour les canadiens de sonner l’heure de la métamorphose. Si l’expérimentation sonore a toujours été une ligne de conduite pour la bande de Ben Shemie, et qu’elle a su au fil des années explorer de manière jusqu’au-boutiste son sens du minimalisme, c’est désormais en trio qu’elle entame sa nouvelle mue, une manière de toujours voir plus loin.

Plus doux et subtil que ses prédécesseurs, The Witness met en lumière un groupe plus épanoui, spontané, libéré, et plus en phase avec ses désirs. Composé et pensé comme un tout, voire même comme un seul morceau, ce nouvel album demeurera sans conteste le disque le plus homogène et le plus accessible de la discographie Suuns. Et c’est quasiment en apnée que l’on entame l’écoute de l’incroyable ouverture Third Stream, longue de sept minutes, et sans doute le titre qui résume le mieux cette nouvelle mutation. Exit les motifs répétitifs et les rythmiques invitant à la transe comme ce fut le cas sur les mythiques et rageux Translate et autres 2020. Les batteries lourdes se font désormais plus rares, laissant la place à la suggestion et à la réflexion. Si des morceaux plus classiques dans le pur style Suuns – notamment Witness Protection, Timebender ou encore The Fix – contenteront sûrement les fans de la première heure, le trio étire ici le temps comme jamais, invitant l’auditeur à se fondre dans les méandres d’ambiances vaporeuses, aux influences parfois jazzy, mais sans jamais trop dénaturer sa signature inimitable, ici consolidée par la voix toujours lancinante mais affirmée d’un Ben Shemie plus crooner, comme sur Clarity, véritable gifle et confirmation s’il le fallait de cette nouvelle facette musicale.

Allergique au surplace, Suuns continue son remarquable parcours sans failles, en proposant une œuvre singulière et minutieuse qui n’aurait sans doute pas vu le jour sans les différentes escapades solitaires de son leader et sans quelques morceaux annonciateurs comme le fut Make It Real sur Felt, le précédent abum. The Witness agit comme de la morphine pour apaiser notre âme dans une époque toujours moribonde et remplie d’incertitudes.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Third Stream, Witness Protection, Clarity, Go To My Head


No Comments

Post A Comment