Rolling Blackouts Coastal Fever – ‘Sideways to New Italy’

Rolling Blackouts Coastal Fever – ‘Sideways to New Italy’

Album / Sub Pop / 05.06.2020
Indie rock

Il aura fallu deux ans à Rolling Blackouts Coastal Fever pour accoucher d’un successeur à Hope Downs, premier de cordée d’un groupe prometteur propulsé par l’étiquette Sub Pop qu’il avait su conquérir à la sueur de son front peu de temps auparavant. Si ce dernier avait su attiser la curiosité des aficionados du label américain de par sa production irréprochable ainsi que ses guitares lumineuses et énergiques, ce deuxième album ne prétend pas révolutionner la formule empruntée par le quintet.

Dès l’entame The Second Of The First, on retrouve en effet avec plaisir tous les ingrédients ayant contribué au succès du précédent opus. Rappelant tantôt au souvenir d’un War on Drugs de part les rythmiques que le morceau arbore, on se délecte une fois de plus des mélodies développées habilement par le triumvirat de guitaristes qui compose le groupe, section électrique et acoustique confondues. The Only One, Cameo et Not Tonight sauront également raviver l’oreille des habitués du style tant tous trois savent redéployer avec élégance l’identité musicale de la formation.

Néanmoins, ce bilan se mitige quelque peu dès qu’il s’agit de considérer l’album dans sa totalité. Si les titres précédemment cités sauront ravir les tympans accoutumés à Kurt Vile et autre Kevin Morby, plusieurs autres viennent ternir un tableau qui aurait pu se révéler plus homogène. Falling Thunder, She’s There et Beautiful Steven pêchent ainsi par leur manque de saveur et de prise de risque. S’ils ne sont pas pour autant désagréables, ces trois titres se révèlent loin d’être indispensables au corpus tant ils se complaisent dans une formule pop à la fois fade et répétitive.

Bien que moins spontané et cohérent que son prédécesseur, ce nouveau Sideways to New Italy se révèle dans son ensemble un album très agréable à l’écoute. On espère pourtant qu’à l’avenir, le groupe saura davantage puiser son inspiration dans ses références folk/prog plutôt que de se laisser distraire par des arrangements pop parfois insipides.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Cars on Space, The Second Of First, The Only One, Cameo, Not Tonight


No Comments

Post A Comment