Pile – ‘Songs Known Together, Alone’

Pile – ‘Songs Known Together, Alone’

Album / Exploding In Sound / 20.08.2021
Indie

Lorsque Pile n’est pas en tournée, à zigzaguer en tous sens, Rick Maguire continue inlassablement de jouer en solo. Un appétit qui, dans le contexte actuel, a pris récemment une place plus importante jusqu’à finalement se concrétiser sur Songs Known Together, Alone : un double album particulier et généreux, où l’hyperactif frontman vient faire du neuf avec du vieux en piochant dans le désormais vaste répertoire du groupe de Boston.

Composé de deux actes, l’un à la guitare et l’autre au piano, le disque laisse apparaitre le songwriter en pleine possession de ses moyens. Toujours avec classe et cette unique faculté à transcender autant ses instruments que sa voix, il réduit à l’essentiel la substance des quinze titres choisis. Et passé le temps d‘adaptation à une réverbération parfois abyssale, nous voilà installés au plus près des émotions brutes, en grande intimité avec le songwriter.

Derrière sa guitare, Maguire se fait magnifique et dépose sa grande maitrise musicale à côté de son talent d’écriture (Worms, Other Moons, Steve’s Mouth) et baigne parfois d’ambiances éparses le contenu de ses atmosphères prégnantes (Touched By Comfort, Keep The last Light On, Rope’s Length). Il pousse même le bouchon de l’abstraction en réduisant Afraid Of Home – à l’origine plutôt punk – en une seule nappe sonore, ou encore en proposant une version chantée et inédite de I Don’t want To Do This Anymore.

Dans la deuxième partie de l’album, Maguire prend place derrière un piano au son Lo-Fi, et poursuit sans vaciller son exercice d’épure. Avec autant de brio, il propose d’étonnantes variations de ses compositions, toujours brillament habitées de mélancolie. On y retrouve entre autres les sublimes Hair, Dogs, Fidget et Milkshakes mais aussi Buid A Fire, premier morceau composé pour le groupe en 2007.

Déjà largement excitants lorsqu’ils sont interprétés à quatre, les titres contenus dans Songs Known Together, Alone tiennent tout autant la route sous leur nouvelle peau. On se prend même au jeu d’aller écouter les versions originales pour en comparer la sève. Comme tout ici est beau et s’embellit au fil des écoutes, c’est en toute logique que ce disque viendra se placer au sein du meilleur cru de l’année.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Worms, Other Moons, I Don’t want To Do This Anymore, Hair, Milkshake, Dogs


Pas de commentaire

Poster un commentaire