Olof Dreijer & Mount Sims – ‘Souvenir’

Olof Dreijer & Mount Sims – ‘Souvenir’

Album / Rabid / 09.06.2023
Electro ethno-pop

Ex-moitié de The Knife et producteur du dernier disque de sa sœur Fever Ray, le suédois Olof Dreijer s’associe le temps d’un court album au rare et discret producteur américano-berlinois Mount Sims. Cinq morceaux pour un peu plus d’une demi-heure de musique, c’est le programme de ce fruit hybride au teint portant très monochrome.

Basé sur une exploration du steel-drum (ou plus précisément sur certains modèles bien spécifiques réalisés par l’artisan trinidadien Ellie Mannette, disparu en 2018), Souvenir trace un large panel des possibilités de l’instrument en se refusant pourtant toujours à se quantifier à la simple démo ou à l’exercice hermétique de l’étude. De son origine caribéenne, le duo en propose un traitement tout personnel, moderne et technologique, témoignant de leur savante maîtrise des outils de traitements électroniques qui viennent ici s’opposer à leur approche très intuitive de l’instrument-roi.

Véritable objet de réflexion sur l’histoire et l’appropriation coloniale de cet instrument, ce disque aux faux-airs d’archive ethnomusicologique est pourtant bien moins austère et alambiqué qu’il n’en a l’air. S’ouvrant sur la peu convaincante Liten Karin, démontrant qu’une ballade pop avec un chant lénifiant n’est peut-être pas la meilleure piste pour faire briller les possibilités et la puissance du steel-drum, l’hypnotique Hybrid Fruit parvient lui à livrer une vision polymorphe, tribale et cérébrale des sonorités de l’instrument. Tout en nuances, agrémentées de tissus mélodiques aux influences minimalistes, la sobriété et la beauté des couleurs et des harmonies contenues dans ce titre valent à elles seules le détour. Quasi spectral, se cantonnant à une pulsation obstinée en guise de rythme, ce titre éveille alors en nous de douces images perdues entre deux mondes, quelque part entre le rêve et la réalité. Son extension plus granulaire, A Vessel Of Clay, ainsi que le dispensable interlude qui suit, Breaths Of Clay, ne semblent alors avoir pour unique objectif que de nous mener vers la méditation tourmentée d’Across This Mud, voyage électroacoustique aux résonances multiples.

Rappelant par moments les récents travaux de Manu Delago, ce disque a le mérite de proposer une vision toute personnelle et plutôt radical d’un instrument encore bien trop méconnu en Occident.

ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Hybrid Fruit, Across This Mud


No Comments

Post A Comment