Mourn – ‘Self Worth’

Mourn – ‘Self Worth’

Album / Captured Tracks / 30.10.2020
Indie punk

Un groupe qui sort son quatrième album alors que ses membres viennent de dépasser le cap de l’adolescence est déjà un bel accomplissement en soi. Quand, de surcroît, on ajoute à ça des problèmes avec leur ancien label, une pandémie mondiale et le départ du batteur, on peut parler de mini miracle. Et pourtant les Barcelonaises de Mourn délivrent avec Self Worth leur meilleur effort à ce jour. Tout en gardant leur exubérance juvénile, elles taclent les sujets qui fâchent : anxiété quotidienne, inégalités, passage à l’âge adulte ou encore patriarcat. Elles utilisent leurs voix pour gérer le chaos ambiant et rendent une copie quasi-parfaite d’un hommage 90’s au riot grrrl.

La recherche de la paix intérieure n’empêche pas les Catalanes de sortir les crocs et les griffes. Leur colère est d’ailleurs palpable dès le premier titre et tout au long de l’album. This Feeling Is Disgusting, une perle de mélodie entrainante, pose les jalons d’un punk aux harmonies simplistes et décomplexées. On y trouve également les paroles auto-dérisoires et provocatrices cherchant à exhorter un éveil des consciences collectif. Les 34 minutes de Self Worth sont en effet un cri de ralliement libertaire et féministe, comme aux bons vieux jours glorieux des groupes comme Bikini Kill ou Bratmobile. On imagine bien ces dernières applaudir la relève et scander le refrain du sautillant et bondissant Men. Pour Mourn, pas besoin de tergiverser, c’est la musique qui permet l’affranchissement et qui donne les clefs pour se reprendre en main.

Le trio espagnol vise l’efficacité. Pas de chichi, pas de remplissage, pas de fioriture. La quasi-totalité des chansons ne dépasse pas la barre des trois minutes, mais chacune ne donne pas pour autant l’impression d’avoir été composée et enregistrée précipitamment. C’est assez stupéfiant de maîtrise, que ça soit sur le single pop à l’irrésistible mélodie Call You Back ou sur le titre punk old-school-on-tape-sa-tête-contre-les-murs I’m In Trouble.

Impossible de parler de Self Worth sans aborder le travail accompli derrière la guitare et la basse. Carla Pérez Vas et Leia Rodríguez Bueno sont de redoutables et efficientes machines à riffs. La preuve par A + B sur l’hymne post-punk Apathy, LE moment de bravoure de l’album. Avant même de vous en rendre compte, et au bout de la seconde écoute, vous allez gueuler à l’unisson avec le groupe par-dessus les larsens et un épais mur du son disto.

Mourn nous avait prévenu de croire aux bénéfices prodigieux de la résilience. Les Espagnoles ont su admirablement faire face à l’adversité en produisant un album libérateur, qui leur permettent de s’ouvrir sur leurs vulnérabilités. Elles le font dans un esprit moderne de contestation, avec une maturité et une habileté qui laissent pantois. Le rock indie et alternatif a encore de beaux jours devant lui avec des rejetons pareils. Pour paraphraser le morceau Apathy, WHAT’S THE NEXT STEP ? WHERE’S THE NEXT STAB ?

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
This Feeling Is Disgusting, Call You Back, Men, Apathy


No Comments

Post A Comment