Moon Duo – ‘Stars Are The Light’

Moon Duo – ‘Stars Are The Light’

Album / Sacred Bones / 27.09.2019
Rock psychédélique

Avec Stars Are The Light, Ripley Johnson (Wooden Shjips) et Sanae Yamada (Vive la Void) signent une merveille psychédélique moderne tant le duo intègre pour la première fois des éléments plus sophistiqués à sa production. En effet, si ce septième opus concocté avec l’aide de Sonic Boom (Spaceman 3, Spectrum) est taillé pour expédier en orbite n’importe quel fan de rock psyché, il s’illumine surtout grâce à sa palette de sonorités disco exotiques, et sa rythmique hypnique exaltante.

Le disque mêle à la perfection des atours dansants et un hédonisme coloré via un processus d’émancipation l’éloignant nettement des inspirations occultes qui occupaient le groupe auparavant (le diptyque Occult Architecture) et dans lesquels on osait peu, voire pas du tout mettre les pieds. Mais l’élément le plus marquant reste cette sensibilité mélodique typique à Moon Duo qui, ici, paraît beaucoup plus joyeuse. Avec une euphorie douce, on envisage ainsi la danse, le mouvement et l’espace comme un rite chamanique riche des nuances avec lesquelles le duo nous fait danser (les bras levés).

Bien qu’elles fassent le plus souvent banquette arrière et se résument à quelques éclaboussures, les guitares de Johnson sont toujours importantes. Elles laissent néanmoins le premier plan au synthé dont Yamada a conçu elle-même toutes les sonorités. Tout l’album est ainsi parsemé de fleurs luxuriantes et technicolor, de scintillements. En attestent The World And The Sun – titre sinueux, électronique et funky, menant lentement à de glorieuses transes atmosphériques – et Lost Heads, morceau de space-disco léthargique typé 70s où la voix du duo interpelle doucement au-dessus du son monotone de l’electronica et des riffs hargneux du clavier. Mais la plus belle surprise reste sans doute le titre éponyme, totalement différent de ce que Moon Duo a pu faire précédemment. Ses synthés percutants sont la synthèse exacte du son qui caractérise cet album. Et lorsque Johnson et Yamada y entremêlent leurs voix, la chanson sonne soudainement comme si tout n’était que fleurs et bulles aphrodisiaques. Fascinant!

De par sa brillante illustration mythologique de science-fiction (artwork réalisé par Ardneks) que par la gamme fascinante de sonorités sur lesquelles le groupe s’appuie au cours de ses huit titres, Stars Are The Light est à bien des égards l’album le plus psychédélique de Moon Duo. Le couple originaire de Portland nous livre ainsi un voyage auditif qui oblige l’auditeur à se reconnecter, ou du moins à reconsidérer son rapport à la nature, rendue à la fois étrangère et merveilleuse par le mysticisme des deux musiciens, tant en matière de son que d’images qui pourraient nous traverser l’esprit à l’écoute de leur nouveau témoignage.

ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Stars Are The Light, The World And The Sun, Lost Heads, Eye 2 Eye


No Comments

Post A Comment