Mikal Cronin – ‘Seeker’

Mikal Cronin – ‘Seeker’

Album / Merge / 25.10.2019
Indie pop

S’il y a un débat auquel Mikal Cronin prendra part sans fard, c’est bien à celui qui fait s’affronter Beatles et Rolling Stones. Et pour cause, à en croire l’omniprésence de la bande de McCartney en filigrane de sa discographie, plus forte encore que celle de ses potes de toujours que sont Ty Segall ou John Dwyer, le multi-instrumentiste californien a depuis longtemps choisi. Soldat d’une power pop inspirée, interprétée en compagnie de ses collègues du Freedom Band, il essore aujourd’hui l’éponge qui s’est imbibée depuis quatre ans et la sortie de MCIII pour signer dix titres, tubesques pour la majorité d’entre eux, mais tous reflets des hauts et bas psychologiques que leur auteur a traversé ces derniers mois.

Si, entre questionnements existentiels et tendances dépressives, les chansons de Seeker ne sont donc pas les plus gaies, elles ont le mérite de dissimuler leur côté sombre avec juste ce qu’il faut de pudeur et de mélodies imparables (Show Me, Fire, Sold). Composées dans les montagnes de la Californie du Sud suite à la volonté de Cronin de trouver seul ses réponses, sa quiétude et la direction à donner à ce disque, elles prennent forme ici dans un écrin organique sans faille, au dessus duquel les Beatles, et plus particulièrement leur White Album, n’ont cessé de planer (Show Me, I’ve Got Reason, Caravan).

Et si, dans son intéressante diversité, Mikal Cronin laisse encore naturellement s’exprimer ses talents d’arrangeur (les cordes de Shelter, les cuivres de Feel It All), et cède logiquement à l’influence de Ty Segall qu’il a accompagné de nombreuses fois (I’ve Got Reason), il pousse surtout plus loin le curseur de l’émotion en interprétant, avec ce mélange d’assurance et de nonchalance typiquement californien, quelques unes de ses plus belles chansons. A ce titre, Show Me rappelant autant Tom Petty qu’Andy Shauf, Fire, ou le tout piano Sold sauront dresser les poils de l’auditeur à la sensibilité pop exacerbée, et résonner sur l’ensemble de ce Seeker qui, par la même occasion, rassure en rappelant que certaines bonnes choses sont appelées à ne jamais changer. Mikal Cronin peut être parmi elles.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Show Me, Fire, Sold, I’ve Got Reason


No Comments

Post A Comment