Magon – ‘Enter By The Narrow Gate’

Magon – ‘Enter By The Narrow Gate’

Album / December Square / 02.12.2022
Folk rock

A l’heure où Magon sort Enter By the Narrow Gate, son cinquième album, une oreille distraite pourrait se dire que rien n’a changé depuis le quatrième, vieux de seulement quelques mois. Mais c’est faux. S’il a été enregistré lui aussi dans son studio de Montmorency, il semble déjà empreint du futur, déjà loin du tumulte de la région parisienne. En effet, peu de temps après, l’artiste franco-israélien a fait ses valises, et avec femme et enfant, a quitté la Vieille Europe pour s’installer au Costa Rica.

Dans ce pays d’Amérique Centrale à la nature réputée luxuriante, il pourrait trouver son Jardin d’Eden ou une nouvelle Terre Promise. En tout cas, l’endroit possèderait une aura quasi-biblique. Ce futur rêvé vient poser notre homme, dont les nouvelles compositions sont moins pressées, plus paisibles que les précédentes. Magon donnait cette impression d’être toujours en vadrouille, tel un chat arpentant les faîtes de toits au crépuscule. Ici, il se connecte à son environnement. De moments plus contemplatifs, il philosophe et livre ses pensées, et on peut entendre les vagues en arrière plan. Mais cela ne freine pas sa folle créativité, Another Song Another Day pourrait bien définir son quotidien depuis des années.

Cela ne brise pas le charme du bonhomme non plus. Enter By the Narrow Gate recèle donc quelques perles folk, le délicieux White Feather avance effectivement au rythme d’une plume tombant du ciel, et si guitare électrique il y a, elle sonne souvent surf, comme un appel du large et des splendeurs du Pacifique. Le morceau éponyme est sûrement un des plus beaux qu’il ait écrit. Après une minute électrique, le titre bascule sur une mélodie acoustique, quelques notes revenant pour faire perdurer le charme. Magon déclame sans prétention, et dans un paix totale, il nous encourage à ouvrir des portes, là où personne n’a la curiosité de le faire, suivre quelques chemins alternatifs, souvent la foule appelle la foule et personne ne voit le bonheur qui se trouve à quelques mètres de là.

Même quand on revient sur des standards rock indé dynamiques, la culture du bonheur garde sa place centrale et dans A Simple Mind, une rencontre au coin d’une poubelle se transforme en prière adressée au soleil. Quand Magon réfléchit à sa condition, elle semble le satisfaire : ‘That’s alright to be me‘ assurait-t-il dès le premier morceau. Et franchement, il peut être satisfait, puisqu’on est en droit de considérer ce disque comme son meilleur. Le productif songwriter nous donnera sans doute des nouvelles assez vite. Peut être peut-on attendre une carte postale du Costa Rica pour 2023 ?

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE

Enter the Narrow Gate, A Simple Mind, White Feather


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.