Luggage – ‘Happiness’

Luggage – ‘Happiness’

EP / Husky Pants / 16.07.2021
Noise rock

Depuis son magnifique troisième album Shift (2019), Luggage avance en mesurant l’épure au millimètre. En quête d’impacts forts et de lignes droites obstinées, le trio de Chicago continue sa mue en proposant une nouvelle immersion dans son noise rock dépouillé. Une cure d’austérité nommée Happiness, qui voit apparaitre le groupe encore plus cinglant dans son propos.

Enregistrés en une journée à l’Electrical Studio de Chicago, mixés dès le lendemain par Jeremy Lemos, et masterisés dans la foulée par l’incontournable Bob Weston, les six titres du disque ne laissent aucune place à la distraction. D’ailleurs, les trois n’en ont pas eu beaucoup. Contraints par les restrictions sanitaires, c’est en de rares occasions qu’ils ont pu se retrouver pour élaborer leurs compositions. A chaque nouvelle session, seules les idées les plus fortes restaient en mémoire. Surtout celles situées au plus près de l’organique, accentuant incontestablement le côté viscéral des structures d’Happiness.

Réduits au juste nécessaire pour prendre vie, les morceaux s’enchainent avec intransigeance dans un sentiment d’inconfort permanent. Même la guitare acoustique sur Rot ou le Lap Steel qui ponctue les superbes lignes de Fear n’y changent rien. Le groupe avance mid-tempo (Happiness, Idiot Bliss), absorbé par la détermination minimaliste de son sujet et la volontaire économie vocale de Michael Vallera. Et quand il joue sur la vitesse (Lie Design, Wealth), tout reste imperturbable et hermétique à quelconque légèreté.

Il est impossible de cacher que l’ADN rock de Chicago coule dans les veines de Luggage. Il suffit de porter l’oreille à ses sonorités pour en saisir l’héritage. Mais ces trois-là ont cependant une démarche artistique bien à eux qui, basée sur l’abstraction, gagne en maitrise et en force de frappe avec le temps. Happiness est une expression musicale qui demande du travail et qui contrairement à son titre, se révèle être une expérience dramaturgique, mais qui finalement finit par se muer en jouissance tant l’intensité est au rendez-vous. Assurément, Luggage gagne encore du galon.

ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Happiness, Lie Design, Rot, Fear, Idiot Bliss, Wealth


Pas de commentaire

Poster un commentaire