Louis Jucker, Bands & Friends – ’15 Shows in a Cellar’

Louis Jucker, Bands & Friends – ’15 Shows in a Cellar’

Album / Hummus / 19.04.2019
Inclassable

Il faut bien l’admettre, quantité rime (très) rarement avec qualité. Même dans la discographie des vieux génies Daniel Johnston et Robert Pollard (Guided By Voices), il faut faire le tri entre pépites et crottes de nez. Alors pensez qu’avec Louis Jucker, on y va du bout des doigts. Car s’il épate dans ses incalculables projets (Coilguns, Autisti, Gravels, en solo…), l’ex-The Ocean publie des disques comme d’autres alignent les heures passées devant Netflix. Mais histoire de temporiser après le très beau et dépouillé Kråkeslottet sorti en mars dernier, le musicien suisse a la bonne idée de publier un disque live, comme un best-of de ses dernières années d’activité.

Son nom ? 15 Shows in a Cellar – Louis Jucker, Bands and Friends. Limpide, à la fois sur la vocation du projet et sa modestie. Une réunion de famille façon weirdos. On est d’ailleurs surpris par la qualité des enchainements vue l’étendue des registres proposés, entre les douces mélodies pop de Gravels, le rock tendu de Kunz ou les ravages post-hardcore de Coilguns. Il y a bien sûr la voix de Junker qui relie ces morceaux éclatés. Mais ce qui fonctionne le plus ici, c’est l’état d’esprit DIY.

Qu’importe les styles, le son reste brut et avare en effet. Pour preuve qu’avec peu on peut faire beaucoup. Seuls deux titres sonnent finalement de trop : le free-rock assez pénible de Growing Patience, et la tentative de musique ethnique Musik aus Uthlank qui conclut mal ce disque. On regrette aussi l’absence d’Emilie Zoé avec qui Jucker avait formé le remarquable duo indie-rock Autisti. Heureusement, la présence des noiseux de Noyades – avec qui il reprend l’ultra-nerveux Réplique en version crust-punk – compense notre peine.

Si tu as le sentiment de faire quelque chose de foireux, c’est bon signe‘, nous avait-il dit il y a deux ans. Pour nous servir des disques aussi cabossés et attachants, on est prêt à tomber encore sur quelques crottes de nez pourvue qu’elles soient collées à des trésors comme ceux-là.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Gravels [Louis Jucker & Charlie Bernath] – Guidelines, The Evil Owl, Merry Dancers, Navette [Louis Jucker & Io Baur] – Mono Hobo, Louis Jucker & Noyades – Replique V.2


No Comments

Post A Comment