Les Marquises – ‘La Battue’

Les Marquises – ‘La Battue’

Album / Les Disques Normal / 05.06.2020
Expérimental

C’est le son des Voix Célestes qui semble structurer tout le nouvel album des Marquises. Les Voix Célestes, c’est cet ensemble de jeux des grands orgues des cathédrales, au son fluet et très méditatif, et leur récurrence au fil des titres de La Battue suffit à poser une atmosphère de recueillement presque mystique, voire de réflexion inquiète qui nous saisit dès la première écoute.

Le son que Jean-Sébastien Nouveau a élaboré pour son nouvel opus est particulièrement soigné. Le spectre des styles balaie allègrement d’un ethno-jazz expérimental (Older Than Fear) jusqu’à une pop technoïde hyper addictive (Head As A Scree), en passant par des sonorités industrielles rappelant The Soft Moon (La Battue), ou sérielles (The Trap, Hosts Are Missing). L’élégance soignée du son des claviers évoque aussi, dans sa matière et sa hiérarchisation, le travail fait sur le dernier album de Lumerians.

L’album est d’une cohérence impeccable, porté par les intros qui imposent souvent, par un son tenu finement choisi et travaillé comme un marbre, une couleur au titre qui se construit dessus. Les orgues qui ouvrent le disque comme une alarme avant d’être tempérés (sans altérer la torpeur) par les Voix Célestes, sont chirurgicaux, tout autant que ceux qui le ferment sur Once back Home deviennent quasiment inaudibles par leur déstabilisante superposition. La distorsion temporelle est assurée par les épures de Older Than Fear et Once Back Home, autant que par le magnifique et contemplatif White Cliff.

Au milieu de cette atmosphère parfois oppressante, on se réjouit (trop vite) de titres plus pop, accessibles, aux martèlements plus dansants mais pas moins ténébreux (The Trap, Head As A Scree). Jean-Sébastien Nouveau démontre d’ailleurs une nouvelle fois sa grande science de la rythmique. Shape The Wheel ou Hosts Are Missing en sont  les exemples parfaits, tout de sonorités nuancées et de syncopes irrespirables.

Album envoûtant plus qu’inquiétant, La Battue développe son univers à chaque écoute jusqu’à occuper tout l’espace autour de l’auditeur.  Dans cette cathédrale sonore, il n’y a que le premier pas qui compte, mais sera récompensé celui qui entrera au royaume. ‘Veux-tu que je te dise, gémir n’est pas de mise, aux Marquises‘.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
La Battue, The Trap, Shape The Wheel, White Cliff, Head As A Scree


No Comments

Post A Comment