Johnnie Carwash – ‘Teenage Ends’

Johnnie Carwash – ‘Teenage Ends’

Album / Howlin Banana / 28.01.2022
Punk-doo-wap

Originaire de Lyon, Johnnie Carwash fait une entrée fracassante sur l’effervescente scène garage-punk nationale. L’album Teenage Ends est une fièvre sonique qui joue le chaud et le froid en permanence sans jamais se prendre au sérieux, mais qui vient concrétiser trois années de tournée à se faire un prénom en soufflant une énergie surpuissante et foutraque avec hargne, malgré les conditions que tout le monde connaît.

Du punk le plus efficace et basique de l’entame I Don’t Give A Shit – avec deux lignes de texte et autant de mélodies, répétées pendant à peine deux minutes trente mais qui deviennent immédiatement un mantra – au pilonnage doom de Yeah Yeah Yeah, le groupe enrichit alternativement son garage-rock de sonorités doo-wap vitaminées (Public Toilet, Shy, U’re A Dog), de montées étouffantes (Francis Cosmic), de ruptures irrespirables (Teenage Ends, Napoleon), ou encore d’une balade mélancolique (Nothin’) en guise de conclusion. Tant de variations permettront à tout un chacun de trouver sa pépite.

Le groupe avance sans complexe ni prise de tête au gré de ses envies, et les aspects DIY de l’ensemble disparaissent rapidement derrière l’efficacité de ce Teenage Ends : évidences mélodiques et rythmiques,  fraîcheur inattendue des claviers dans la seconde partie de l’album, le spectre maîtrisé des effets de guitares, mais avant tout l’impeccable voix haut perchée de Manon, la chanteuse, dont les inflexions évoquent aussi facilement Courtney Barnett que Dolores O’Riordan. L’insouciance WTF et l’enthousiasme contagieux de Johnnie Carwash sont promis à un bel avenir, tant l’élan communicatif de cet album promet d’être long à s’épuiser.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
I Don’t Give A Shit, Teenage Ends, Junk Food, Slut Skirt, U’re A Dog

À LIRE AUSSI

1 Comment
  • Maxime
    Posted at 10:29h, 05 février Répondre

    Francis Cosmic… Bel hommage à Frankie Cosmos 😉

Post A Comment