INVSN – ‘The Beautiful Stories’

INVSN – ‘The Beautiful Stories’

Album / Dine Alone / 09.06.2017
Indie post punk

Entre deux tornades Refused, Dennis Lyxzen remet le pied à l’étrier de INVSN – un autre de ses nombreux side projects – avec lequel il laisse parler des influences plus post punk et new wave qu’avec n’importe laquelle de ses autres occupations. Déjà auteur d’un excellent premier album en 2013, le combo suédois revient avec ‘The Beautiful Stories’ en reprenant ni plus ni moins les choses-là ou il les avait laissées : un message majoritairement politique et social indissociable du frontman qui, pour trouver un nouvel écho, est ici déclamé plus calmement et subtilement que par le passé, le temps de sept titres oscillant entre indie rock et post punk, au cours desquels les fantômes de Joy Division tutoient les forces présentes d’Interpol (‘Immer Zu’, ‘I Dreamt Music’). Plus que jamais complice au chant avec Sara Almgren (ex The International Noise Conspiracy) avec qui il met au point un savoureux mélange sucré-salé, Lyxzen accouche avec ses acolytes d’un album moins ouvertement ancré dans le classicisme post punk que son prédécesseur. Ainsi, au-delà de quelques balles sombres et mélodiques d’une efficacité redoutable (‘This Constant War’), INVSN soigne la profondeur de ses compositions (‘Deconstruct Hits’), s’accordant même quelques écarts plus introspectifs (‘The Distance’), d’autres plus expérimentaux, plus utiles à la diversité du disque qu’ils ne marqueront véritablement les esprits (‘Bom Bom’, ‘Love’s Like a Drug’). Mais l’essentiel reste intact : le groupe ne se contente pas de copier une formule vieille de quarante ans, il la met au goût du jour en gardant sauf l’honneur du genre comme le sien.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
‘This Constant War’, ‘The Distance’, ‘I Dreamt Music’, ‘Deconstruct Hits’


No Comments

Post A Comment