Idles – ‘A Beautiful Thing: Idles Live at Le Bataclan’

Idles – ‘A Beautiful Thing: Idles Live at Le Bataclan’

Album / Partisan / 06.12.2019
Post punk

En lançant sa marque de bière au début du mois et ainsi provoquer une petite polémique, Idles s’est-il fait prendre au jeu malicieux de la gentrification sournoise et du système qu’il n’a eu de cesse de démonter à grands coups riffs sauvages et rocailleux au travers de ses deux premiers albums ? Et si ce live au Bataclan du groupe punk le plus politisé du moment remettait finalement les points sur les i ?

D’après Joe Talbot, ce concert – enregistré il y a un an environ – venait clôturer une très longue tournée mondiale au cours de laquelle le groupe a su grandir en même temps que son public : ‘Ce concert ne fût rien de moins qu’une catharsis, et rien de plus que de l’amour. Nous aimons ce que nous faisons et les gens qui nous portent, comme ce fût le cas ce soir-là. Nous sommes reconnaissants pour ce moment capté dans toute sa grâce, notre amour et notre fatigue.

Et dès l’entame de ce condensé d’énergie garage à l’allure des plus solennelles, les paroles messianiques du gourou moustachu résonnent en même temps qu’elles prennent tout leur sens. La rage, la puissance et la brutalité stupéfiante du groupe se retrouvent en effet conjuguées dès les première secondes de Colossus, et il en est de même pour Mother, Danny Nedelko, Samaritans, Great ou encore Well Done : autant d’hymnes post punk qui à coup sûr sauront traverser le temps en gardant la même hargne.

We built this album, and we built this tour on love, and compassion. Look after each other, respect each other, show each other love – not aggression, but love and compassion‘ nous confie Talbot au milieu du titre introductif, avant de se livrer tout entier à l’apothéose qui conclut le morceau dans une exaltation punk inouïe. On sent le quatuor anglais dans un véritable état de communion spirituelle avec son public du début à la fin de ces 1h23 de transe musicale. Ainsi, Talbot serait-il le nouveau messie du punk ? Que l’on y croie ou non, qu’importe, car le navire Idles continue de chavirer nonchalamment contre vents et marée, en nous emportant avec lui dans son sillage comme à chacun de ses albums, se positionnant naturellement comme le plus grand groupe de punk de la décennie. La messe est dite.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Colossus, Great, Mother, Danny Nedelko, Samaritans, I’m Scum


Tags:
,
No Comments

Post A Comment