HEALTH – ‘DISCO4 :: PART 1’

HEALTH – ‘DISCO4 :: PART 1’

Album / Loma Vista / 16.10.2020
Electro indus expérimental

Depuis ses débuts en 2005, HEALTH (en majuscule s’il vous plaît) a toujours eu le goût des collaborations. Le trio de Los Angeles a même poussé le vice en accompagnant chacun de ses LPs d’une collection de remixes par d’autres artistes. Avec DISCO4, le groupe décide de casser le moule en passant directement par la case album collaboratif, en réunissant une flopée d’invités prestigieux provenant d’univers très différents. Le résultat est cependant bizarrement cohésif. Qui peut se targuer de rassembler 100 gecs, Full Of Hell, JPEGMAFIA, Soccer Mommy ou encore Xiu Xiu sous le même drapeau ? HEALTH réussit l’expérience en nous offrant un opus harmonieux et fascinant, à la frontière de la musique industrielle, du synthpunk et du rock électronique.

Le groupe ne perd pas son temps et instaure d’emblée une atmosphère troublante avec CYBERPUNK 2.0.2.0., le seul titre de l’album sans contribution extérieure. Avec ses nappes de synthé et son intrigante mélodie, ce morceau poignant capture l’humeur de notre époque à la perfection. Cependant, ce semblant de sérénité ne dure pas. BODY/PRISON, avec en guest le français Perturbator, nous ramène à une réalité plus agressive avec ses constants vrombissements de basses et ses sonorités stridentes. D’ailleurs, niveau agression, il suffit d’écouter INNOCENCE et FULL OF HEALTH pour comprendre que le groupe ne fait pas dans la dentelle. Véritable blitzkrieg auditif, ces deux titres sont l’équivalent de recevoir pendant cinq minutes des uppercuts sans avoir la chance de se défendre. Rien d’étonnant lorsque l’on invite Youth Code et Full Of Hell – deux groupes provenant du milieu grindcore, noisy et industriel – à partager du temps de studio.

Le trio a aussi le chic pour établir un climat de pure mélancolie, comme l’atteste l’hypnotique COLORS. Enregistré avec The Soft Moon, un des princes de la scène darkwave, ce morceau prouve que même le soleil de Los Angeles ne suffit pas à atténuer les coups de cafard. Mais que serait donc l’entièreté du courant synthpunk sans cette morosité neurasthénique ?

C’est bien connu, le fer de lance du hip-hop expérimental JPEGMAFIA transforme en or tout ce qu’il touche du doigt et du micro. Rebelotte, il est responsable d’un des meilleurs feat sur l’album avec HATE YOU : un concentré d’énergie brute et de colère magnifié par l’impeccable production d’HEALTH. Ce n’est pas le seul rappeur énervé présent sur DISCO4. Ghostemane nous délivre également une prestation frénétique sur JUDGEMENT NIGHT, et brouille une nouvelle fois la frontière entre hip-hop et metal.

Si vous n’êtes pas familier avec les deux énergumènes de 100 gecs, le morceau POWER FANTASY est sans doute une bonne entrée en matière. Au menu : drops EDM et dubstep, autotune répulsif, énorme capharnaüm assourdissant et une production aux petits oignons. Le groupe n’a pas fini de provoquer la confusion générale et d’engendrer des réactions viscérales.

La plus grosse surprise de l’album est assurément la présence de Soccer Mommy sur le titre MASS GRAVE, totalement en dehors de sa zone de confort. Pourtant, les harmonies entre Sophia Allison et Jake Duzsik, comme les embellissements apportés à la composition font partie des points forts de DISCO4. Le travail apporté aux voix est aussi notable sur DELICIOUS APE, morceau quasi ambient en collaboration avec les vétérans de la scène expérimentale Xiu Xiu. Comment ne pas tomber en pâmoison lorsque Jamie Stewart pousse la chansonnette ? Plus long titre de l’opus, elle nous plonge dans une belle séquence propice au rêve et à la contemplation.

HEALTH parvient donc à rassembler un cast hétéroclite de musiciens dont on imagine qu’ils sont à des années-lumière de collaborer ensemble. Pourtant, le tout tient la route et aboutit à un succès cohérent. L’étrange exploration sonore du trio ne cesse jamais un moment d’être excitante. 2020 est certes une année un tantinet merdique, mais on a au moins la bande son cyberpunk et indus idéale pour chouiner et se morfondre en paix chez soi.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
HATE YOU, POWER FANTASY, DELICIOUS APE, FULL OF HEALTH


No Comments

Post A Comment