Get Well Soon – ‘Amen’

Get Well Soon – ‘Amen’

Album / Virgin / 25.03.2022
Pop

A bien observer la discographie de Get Well Soon, la dernière œuvre qui exprimait le mieux le nom de scène de son auteur remonte à 2016 avec le sobre mais lumineux Love. Entre temps, Konstantin Gropper a assouvi son penchant pour la musique de film via The Horror, et traversé une pandémie qu’il a vécu comme une intense période de créativité et de remise en question. Musicalement, l’Allemand ne déroge pas à la règle de composition qui est la sienne depuis plus de dix ans maintenant. Refrains triomphants, mélodies ciselées et touchantes, on retrouve dans Amen ce mélange bien dosé entre musique de crooner à la Scott Walker qui s’entend sur l’élégante Chant En Disenchant, et pop synthétique tout droit sortie des années 1980 avec le couple clavier/batterie qui mène la danse sur My Home is My Heart. Les sonorités feutrées et classieuses de Golden Days côtoient ainsi les rythmiques emballées et entêtantes de One for Your Workout, jusqu’à ce que se dégage de Us vs Evil une vibrante énergie puisée chez le Arcade Fire de la période Neon Bible. Le liant de ces influences diverses est encore et toujours assuré par les arrangements orchestraux plus ou moins denses, mais résonnant aujourd’hui davantage sur un mode majeur.

Just be yourself and love yourself / That should do the trick / Except when you’re a prick‘. Qu’on se rassure : Gropper n’a pas pour autant complètement perdu de sa fibre mélancolique et désabusée qui le caractérise depuis ses débuts. L’individualisme, les réseaux sociaux, les milliardaires et autres cultures de l’image de soi sont autant de thématiques bien calibrées pour son humour souvent grinçant. Mais l’artiste, désormais habité par une certaine sérénité à contrecourant de l’anxiété générale, a choisi d’aborder ces sujets avec empathie et légèreté.

Les différences entre ce sixième album et les précédents sont discrètes, mais peut-on vraiment s’en plaindre ? Le multi-instrumentiste a très tôt trouvé sa propre recette, et continue à la peaufiner avec brio et assurance. Avec son optimisme franc, teinté de l’habituel doux cynisme de son géniteur, Amen constitue autant une belle porte d’entrée sur l’univers de Get Well Soon qu’il satisfera largement les fans de la première heure.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
One For Your Workout, Us vs Evil, Golden Days

À LIRE AUSSI

No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.