Erevan Tusk – ‘Foreign Lines’

Erevan Tusk – ‘Foreign Lines’

Album / Yellow Van / 19.04.2019
Pop

A une époque où il devient coutume de ne surtout pas perdre de temps entre deux disques, il est toujours bon de saluer ceux – désireux d’un travail soigné et méticuleux – qui font le choix de la patience, qui se laissent le temps de la réflexion. Les parisiens d’Erevan Tusk se classent définitivement dans cette catégorie d’artistes. Formé en 2008, le groupe n’a depuis sorti qu’un premier album en 2012, et un EP en 2015, mais de ces deux disques il apprendra à en tirer le meilleur afin de donner naissance cette année à une véritable pépite: Foreign Lines.

Mixées par Al Carlson (Yeasayer, Ducktails, St. Vincent entre autres), chacune des douze chansons qui composent ce nouvel album est une incroyable bouffée d’air frais et une vraie source d’apaisement pour ceux qui chercheraient à s’échapper de la morosité du quotidien. Les parisiens, dont le songwriting a déjà été maintes fois salué et reconnu par le passé, semblent avoir une fois de plus franchi un palier important dans leur manière de produire et d’écrire. Foreign Lines est un vrai condensé d’influences pop, à la fois vintage et modernes, aériennes et franches. De l’entame Bones & Rainbows à la conclusion Eerie Black, on gravite entre les Smith et Real Estate, Grizzly Bear et Woods, ou encore les Beatles et les Shins. C’est sublimement arrangé, parfois légèrement savant mais jamais élitiste, on s’étonne même que les chansons, pour la plupart d’entre elles, dépassent les 4 minutes tant le disque défile agréablement, sans que l’on s’en rende compte.

Avec ce nouvel album, Erevan Tusk redéfinit à sa manière la notion de temps et d’espace, en réussissant l’exploit d’avoir crée, non pas une simple œuvre musicale, mais plutôt une bulle de bien être, un doux cocon dans lequel il sera toujours plaisant et vital de retourner. Espérons que ce second chapitre de sa discographie lui ouvrira les portes d’une reconnaissance un peu plus importante tant le groupe la mérite et peut désormais s’afficher parmi ce que l’hexagone offre de mieux en terme de pop.

ECOUTE INTEGRALE



A ECOUTER EN PRIORITE

Bones & Rainbows, We Might Survive, Eerie Black


No Comments

Post A Comment