Cocorosie – ‘Put The Shine On’

Cocorosie – ‘Put The Shine On’

Album / Marathon Artists / 13.03.2020
Freak pop

Pour le plus grand plaisir des uns, mais aussi pour le malheur de beaucoup d’autres, les sœurs Cassady sont de retour avec leur premier album depuis 5 ans. S’il est bien un talent indéniable qu’il convient de leur reconnaître, c’est celui de laisser peu de gens indifférents, suscitant tant ferveur et vénération chez les uns pour leur originalité, qu’irritation chez les autres qui n’y perçoivent que poses arty prétentieuses.

Put The Shine On ne risquera pas de faire bouger ces lignes. Ce nouvel album voit en effet les CocoRosie revenir à leur mélange de pop lo-fi et hip hop, si caractéristique depuis leur troisième album, The Adventures of Ghosthorse & Stillborn, qui les voyait s’écarter de leurs origines freak folk pour mieux embrasser un son moins expérimental et plus accessible.

On y retrouve un son plus riche que sur l’album précédent, fondé sur la même dynamique qui fait le cœur de CocoRosie : ce dialogue parfois savoureux entre les exaltations lyriques de Sierra et la voix plus fragile et grinçante de Bianca. Les aficionados du duo reconnaîtront cette atmosphère désormais familière de conte lugubre hanté de traumatismes enfantins, notamment sur des titres comme High Road ou Mercy, et la capacité des sœurs à rassembler les artefacts sonores les plus divers au service d’un univers singulier est toujours impressionnante.

Hélas, cet album est également marqué des mêmes travers que les précédents : ces extravagances un peu vaines et, surtout, ces passages rappés par Bianca qui sonnent au mieux un peu forcés, au pire à la limite du supportable. Restless voit quant à lui les sœurs succomber aux sirènes synthétiques sur le titre probablement le plus catchy qu’elles n’aient jamais enregistré, une scie au refrain inutilement entêtant honorée d’un clip à l’esthétique 80’s aujourd’hui tellement omniprésente qu’elle est d’une banalité sans fond.

Néanmoins, Put The Shine On recèle quelques joyaux insoupçonnés, notamment Where Did All The Soldiers Go, balade toute en retenue sur fond d’orgue où les chanteuses font preuve d’une justesse émotionnelle qui leur est peu coutumière. On se surprend également à être ému par Aloha Friday, très beau titre de clôture bercé de cordes mélancoliques qui permet de suspecter chez les sœurs Cassady une capacité au sublime malheureusement bridée par des choix artistiques souvent douteux.

Put The Shine On ne va probablement pas élargir beaucoup une fanbase déjà considérable et fidèle, laquelle tombera vraisemblablement sous le charme de cet album qui, à défaut de voir CocoRosie renouveler leur approche artistique, leur permet de réaffirmer leur identité avec une vigueur retrouvée.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Where Did All The Soldiers Go, Aloha Friday


No Comments

Post A Comment