Black Thought & El Michels Affair – ‘Glorious Game’

Black Thought & El Michels Affair – ‘Glorious Game’

Album / Big Crown / 14.04.2023
Hip hop

Pendant que ses petits camarades de jeu – restés sur … And Then You Shoot Your Cousin en 2014 – ne parlent toujours pas de nouvel album et assurent la partie musicale de l’émission de Jimmy Fallon aux Etats-Unis, Black Thought papillonne, multiplie les projets, et fait profiter d’autres talentueux musiciens de son flow hors-pair. Ainsi, quelques mois seulement après avoir brillé de mille feux aux côtés de Danger Mouse pour Cheat Codes, Tariq Luqmaan Trotter – de son vrai nom – réédite en compagnie de El Michels Affair, groupe de soul-jazz attaché au son authentique d’antan.

Il faut dire que la bande de Leon Michels n’en est pas à son coup d’essai en matière de hip hop. Il y a dix ans, en reprenant à leur compte un bout de l’oeuvre du Wu-Tang Clan, les new-yorkais s’affichaient comme backing band idéal de tout Mc capable de briller plus fort qu’eux. À cette époque déjà, les deux se reniflaient, Black Thought ne pouvant rester insensible au son du Menahan Street Band, autre groupe de Michels dont deux membres – Dave Guy (trompette) et Ian Hendrickson-Smith (saxophone) – finiront d’ailleurs par rejoindre le line-up de The Roots, multipliant naturellement les occasions de rencontres. Jusqu’au COVID dont l’immobilisme incita le duo à enfin pousser le bouchon un peu plus loin et envisager un album commun.

Alors enfermé, Black Thought a demandé à Leon Michels de l’alimenter en musique. Sans se faire prier, le producteur a ressorti son sampleur pour non seulement échantillonner quelques disques soul de sa collection personnelle, mais aussi se sampler lui-même, avant de tout découper et signer quelques instrumentaux hip hop de haute facture (Hollow Way, Alone), cassant par la même occasion se routine de pleine composition. En résulte Glorious Game, un album de hip hop traditionnel aux boucles soulful et organiques, biberonné à toute l’expérience et la maitrise du groove de El Michels Affair. Ici léger et ensoleillé (parions que même Mac DeMarco serait bien à son aise sur Protocole ou Alter Ego), là plus méditatif et introspectif (I’m Still Stomehow), le disque trouve d’un bout à l’autre le parfait équilibre entre diversité et cohérence.

Ensorceleur dès les premiers sons de flûte de Grateful accompagnant quelques phrasés ragga, l’album déroule un épais tapis confortable invitant Black Thought à se livrer comme jamais. En effet, armé de son flow posé et millimétré, à mi-chemin du poète et du prêcheur de rue, le Mc partage quelques souvenirs et développe des points de vue très personnels dans cette succession de ‘scènes d’un film représentant sa vie‘ (Glorious Game). À l’image de l’excellent The Weather emmené par un rythme en constante évolution, la paire se montre incroyablement en phase, au point qu’on finisse par ne plus très bien savoir lequel des deux dicte le tempo à l’autre. Diversité, cohérence, mais aussi complémentarité, donc.

Loin des tendances, des invités opportunistes ou tape-à-l’oeil, de l’esprit de compétition et des démonstrations techniques qui habitent souvent les albums de rap, l’association Black Thought – El Michels Affair opte ici pour la face la plus saine de la discipline : celle de la narration, de la richesse d’esprit, du naturel et de la simplicité. Assez court pour rester digeste et sans cesse donner envie d’y retourner, ce Glorious Game atteste non seulement de la grande affection que Leon Michels porte au hip hop, mais complète également à huit mois d’intervalle la face solo d’un Black Thought définitivement au panthéon de son art.

ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Grateful, Hollow Way, Protocol, The Weather, That Girl, Alter Ego


No Comments

Post A Comment