Avions – ‘Avions’

Avions – ‘Avions’

Album / Howlin Banana / 04.12.2022
Power pop rock

J’ai les goûts les plus simples du monde, je me contente du meilleur‘. Tom Picton, le fondateur d’Howlin’ Banana, pourrait aisément reprendre à son compte ces mots d’Oscar Wilde tant, depuis un peu plus de dix ans, son label réussit à concilier exigence, audace et intelligence. Le petit commerce de quartier situé à Maisons-Alfort a su, par la diversité de son offre et la qualité de ses produits, séduire et fidéliser le chaland en quête d’excellence et de jolies découvertes. Qu’ils soient raisonnés ou impulsifs, les achats effectués dans cette boutique ont toujours donné satisfaction et, assurément, trouvé une place de choix dans les discothèques. Aucune plainte ou réclamation n’a, pour le moment, été formulée. Au contraire, les dernières livraisons de Th Da Freak, Jaromil Sabor ou Gloria ont même fait exploser les demandes de cartes de fidélité. Comme on pouvait s’y attendre, le nouvel album éponyme d’Avions ne verra également aucun client exiger remboursement ou geste commercial. Et encore moins envisager de changer de crémerie.

Le hasard n’existe pas. Ou, du moins, pas vraiment. Sans pour autant vivre dans un monde parfait, les rencontres les plus belles et les plus évidentes finissent bien souvent par avoir lieu. Un peu comme si l’histoire avait été écrite à l’avance. Voir les chemins empruntés par Avions et Howlin’ Banana (enfin) se croiser semble découler de l’ordre naturel des choses. Tout n’était qu’une question de temps. Il aura simplement fallu attendre 2020. On imagine alors facilement ce à quoi ont dû ressembler, à l’époque, les premiers échanges précédant la sortie de l’EP 5 For Nacho. Groupe et label ont dû maintes et maintes fois s’éloigner du sujet de départ pour se perdre, tels des larrons en foire, dans de longues digressions sur l’art de vivre DIY, Pavement, le skateboard ou les expérimentations capillaires de Rivers Cuomo. Autant de conversations improbables et enflammées qui les auront certainement vus se séparer, tard dans la nuit ou tôt le matin, en ayant la conviction d’être faits pour s’entendre (et peut-être, aussi, en titubant un peu).

Le troisième album des lyonnais trouvera, à coup sûr, ses détracteurs. L’esprit chagrin, franc comme un âne qui recule, criera forcément haut et fort qu’il a déjà entendu mille fois par le passé ces mélodies imparables. Et que, de toute façon, le slacker rock, c’était mieux avant. Soit. Ne perdons pas notre temps à prêcher les convaincus. Laissons-les, eux et leur nostalgie, se battre contre les moulins à vent. Savourons plutôt pleinement, pendant trente-cinq petites minutes, nos retrouvailles avec ces groupes majeurs que l’on croyait avoir oubliés. Fountains Of Wayne sur Ambergris. Teenage Fanclub sur Web Grenade ou Treason Season. Guided By Voices, un peu partout, un peu tout le temps. Droit dans ses bottes, Avions ne ment pas et revendique ouvertement ses influences. Avec panache, cœur et authenticité. La référence, une fois assumée, n’en devient que plus belle. Ne boudons pas notre plaisir.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE

Fields Of Gold, Web Grenade, Ambergris, Lean On Me, Kindness (Takes Over), Treason Season


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.