Angel Olsen – ‘Whole New Mess’

Angel Olsen – ‘Whole New Mess’

Album / Jagjaguwar / 31.08.2020
Pop folk sombre

Peut-on parler d’un nouvel album d’Angel Olsen alors qu’en guise de nouveautés, on se contentera seulement icic des deux singles de folk mélancolique sortis en amont (Whole New Mess et Waving, Smiling). Pour le reste, Whole New Mess revisite All Mirrors, et génère autant d’interrogations que de frustrations…

Le risque dans ce genre d’exercice – un an à peine après un virage musical plus arrangé, plus sophistiqué que ses premières livraisons, et globalement très apprécié par la critique – est de faire l’aveu d’un échec ou d’un regret. Whole New Mess, aux arrangements minimalistes, saturés et réverbérés centrés autour de la voix et de la guitare de la chanteuse, peut être apprécié comme un repentir à destination de ses fans de la première heure, ceux qui se sont montrés les plus critiques quant à l’évolution pop de sa musique.

On s’interroge aussi sur le sens des titres à rallonge de chaque morceau (faut-il y voir les renoncements de l’artiste entre ses desiderata et les impératifs des producteurs en studio ?) , mais aussi sur l’objet sonore lui-même, entre maquettes mal dégrossies, lo-fi, saturées (Too Easy, We Are All Mirrors, Tonight), ennuyeuses (Lark Song), et ballades à la voix parfois égarée : l’enchaînement de Impasse (Workin’ For The Name), Chance (Forever Love) et What It Is (What It Is) se fait au risque de l’acouphène en fin d’album.

Mais pour déstabilisantes, voire agaçantes que soient ces constatations, on reste ébloui ça et là par la grâce d’Angel Olsen, et l’intégrité des émotions qui traversent ses interprétations. Too Easy (Bigger Than Us) est un diamant brut, le clavier qui souligne We Are All Mirrors est hypnotique, et la bande qui s’éraille à la fin de Summer Song, brillante.

Pour Angel Olsen, le tout nouveau désordre (traduction de whole new mess) a peut-être été la lumière qui avait traversé All Mirrors l’année passée. Elle redresse ici la barre et marque son retour dans une obscurité confortable qui semble lui convenir davantage.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Waving, Smiling, Too Easy (Bigger Than Us), (We Are All Mirrors), (Summer Song)


No Comments

Post A Comment