BILAN 2022 – Les meilleurs albums et morceaux de l’année

BILAN 2022 – Les meilleurs albums et morceaux de l’année

LES ALBUMS DE 2022

50

BEYONCE
Renaissance

Immense réussite et sans doute l’album le plus solide et conceptuel de la carrière de Beyonce, à mi chemin entre production avant-gardiste et hommages constants à la scène club et house afro américaine de Chicago.

49

BRIAN JONESTOWN MASSACRE
Fire Doesn’t Grow on Trees

Il semblerait que le Brian Jonestown Massacre ait retrouvé la bonne alchimie. Soyons en persuadé, le feu qui brûle dans les entrailles d’Anton Newcombe ne s’éteindra qu’avec lui.

48

PLOSIVS
Plosivs

John Reis (Hot Snakes, Drive Like Jehu…) n’étant pas du genre à prendre la poussière, il a convoqué quelques potes expérimentés – parmi eux un certain Rob Crow – pour se lancer dans une nouvelle aventure.

47

PERFUME GENIUS
Ugly Season

Perfume Genius ne tourne pas en rond. Sans faire offense à son parcours créatif, il s’ouvre ici avec brio les portes de l’expérimentation, d’une musique axée sur la recherche d’ambiances.

46

DESERTA
Every Moment, Everything…

Au travers d’une multitude de paysages sonores électroniques, et d’un chant plus présent que jamais, cet album de Deserta est infiniment stratifié, avec quelque chose de nouveau à découvrir à chaque écoute.

45

MONOLITHE NOIR
Rin

Un peu de tension, beaucoup de mouvement, Rin, troisième album de Monolithe Noir, est un voyage cinématographique parfaitement maîtrisé dans la matière sonore.

44

RUSSIAN CIRCLES
Gnosis

Russian Circles a beau avoir décidé de s’orienter vers encore plus d’efficacité et de noirceur, Gnosis, son dernier album en date, apparaît comme cathartique. Essentiel pourrait-on même dire.    

43

ALDOUS HARDING
Warm Chris

Easy-listening ou uneasy-listening ? Quand Aldous Harding vous offre un cocktail, on ne sait de fait jamais trop ce qu’elle a été capable de verser dedans. Gin amer ? Sirop sucré ? Curaçao grisant ? Cyanure mortel ?

42

ALABASTER DEPLUME
Gold

Oscillant constamment entre beauté et nouveauté, Gold s’appréhende tel un funambule parcourant de longs mètres au-dessus du vide béant; une expérience parfois inconfortable, mais d’une redoutable beauté.

41

BODEGA
Broken Equipment

Confirmant les espoirs placés sur BodegaBroken Equipment joue la carte du cynisme pour mieux appeler à un relatif éveil des consciences, tout en se concentrant sur ce qu’il y a de plus essentiel : l’humain.

40

WITCH FEVER
Congregation

Quelque part entre le heavy ésotérique de Maidavale, le grunge de Nirvana, et le punk des Pussy Riot, les Witch Fever mènent un assaut enragé contre tout ce qu’elles considèrent comme une oppression.

39

NICK WHEELDON
Gift

Neuf chansons sidérantes de beauté qui ressemblent à leur auteur, à l’allure discrète au tout premier regard, mais brillant d’une surprenante flamme intérieure pour peu que l’on prenne la peine d’en creuser la surface.

38

VIAGRA BOYS
Cave World

Les Viagra Boys ont beau papillonner, ils restent de bons gros punks à tous les étages. La pression est constante, donne envie de pogoter le voisin de palier, et on sentirait presque la bière qui colle sous nos godasses.

37

VULK
Vulk Ez Da

Aussi fermement attaché à ses origines qu’à ses brillantes inspirations, Vulk peut crânement savourer sa réussite : Vulk Ez Da est d’une énergie addictive qui décuple au fil des écoutes.

36

WORKING MEN’S CLUB
Fear Fear

Minsky-Sargeant, tel un Mark E. Smith de la génération Z, ne triche pas. La sincérité du gamin impressionne et secoue la paillasse. Sa frustration est réelle et le sentiment d’injustice qui l’anime, permanent.

35

LOST IN KIEV
Rupture

Rupture, servi par la production dynamique d’Amaury Sauvé, apparait comme le disque le plus varié, le plus équilibré et le plus audacieux de Lost In Kiev. Bien malin celui qui parviendra à en décrocher.

34

TH DA FREAK
Coyote

Malgré ses faux airs de patachon et le malin plaisir qu’il prend parfois à sagouiner ses compositions, Thoineau Palis ne trompe désormais plus personne : le jeune homme est, et a toujours été, un excellent songwriter.

33

CHAT PILE
God’s Country

Chat Pile déballe un noise rock lourd et rugueux, dans la droite lignée de The Jesus Lizard ou Daughters dont le groupe revendique l’influence. La bande son anxiogène d’un monde qui part en vrille.

32

PORRIDGE RADIO
Waterslide, Diving Board…

Les gens qui n’éprouvent rien écrivent rarement de grandes chansons. Porridge Radio se nourrit des émotions de Dana, les transforme en intensité musicale, sans négliger la finesse de la composition.

31

CASS MCCOMBS
Heartmind

Nourri par la perte récente d’amis proches et par son expérience d’homme et de musicien de 44 ans, Cass McCombs livre avec Heartmind un album comptant parmi ses plus riches et inspirés. 

30

BLACK MIDI
Hellfire

Black Midi peut absolument tout faire. Mais savoir tout faire, ça n’aide pas forcément à savoir quoi faire. Pourvu que le petit miracle offert par la première face de ce disque se prolonge tout au long d’un prochain album.

29

DEWAERE
What Is Pop Music Anyway?

What is Pop Music Anyway? de Dewaere est un album avec lequel il va falloir compter cette année comme les suivantes, un fruit à croquer nous aussi tous les matins pour rendre la vie plus pop.

28

YARD ACT
The Overload

L’album est traversé par toutes les émotions, du plus grand enthousiasme à la plus grande résignation. Et c’est probablement sa force : en se faisant l’écho de nos passions tristes, il en devient le baume le plus puissant.

27

SOUL GLO
Diaspora Problems

Désormais sous l’égide d’Epitaph, Soul Glo fait le grand saut, armé de son détonant mélange de post hardcore, de screamo et de hip hop, qu’il décline ici en douze titres aussi radicaux que généreux.

26

WET LEG
Wet Leg

Ce premier album de Wet Leg livre des chansons néo-new wave intelligentes et fringantes, incarnées par deux demoiselles de leur époque, animées par les défis d’être une jeune femme de la classe moyenne.

25

THE BLACK ANGELS
Wilderness of Mirrors

Alors que les Black Angels avaient bâti leur renommée sur un son lourd et implacable, des rythmiques martiales qui les rendaient inébranlables, Wilderness of Mirrors compte des compositions plus subtiles et délicates.

24

ÉMILIE ZOÉ
Hello Future Me

Travailler à la maison entourée de ses fidèles n’apaise pas Emilie Zoé. Troisième album traversé de tensions et d’intranquilité, Hello Future Me décline une pop sans compromis, sur-mesure et intègre.

23

CAVE IN
Heavy Pendulum

Cave In puise dans le meilleur de ses influences pour réaliser un album à la fois cohérent et varié, tantôt puissant, tantôt planant et émouvant, et confirme la qualité de son songwriting, sa capacité à se renouveler.

22

DRUGDEALER
Hiding in Plain Sight

Sans jamais trop s’éloigner du psychédélisme vintage des débuts, Drugdealer lorgne désormais un autre versant des seventies en agrémentant son élégante garde-robe pop de légers oripeaux soul / funk.

21

SYLVIE
Sylvie

Même si artisanale et sans prétention, la pop-folk de Sylvie s’apparente au sublime, frôle parfois le divin. Réussite individuelle et collective, cet album résistera, avec un petit peu de chance, à l’épreuve du temps.

20

SPIRITUALIZED
Everything Was Beautiful

Direction les hautes sphères pour cette nouvelle odyssée spatiale signée par le multi-instrumentiste Jason Pierce. Un chef d’oeuvre qui dénote pas de l’oeuvre toute entière de Spiritualized.

19

DANGER MOUSE & B. THOUGHT
Cheat Codes

Loin des tendances, il est encore possible de compter sur ces deux légendes, la science du sample de l’un et la rime affutée de l’autre, pour ne pas laisser le genre aux griffes de la musique produite au kilomètre.

18

BROKEN BELLS
Into The Blue

Sans atteindre les sommets de l’insurpassable premier album, l’intemporel et sublime Into The Blue doit néanmoins être considéré comme une œuvre magistrale, pour ne pas dire essentielle.

17

MEAT WAVE
Malign Hex

La diversité affichée ici reste la plus belle carte à jouer de Meat Wave pour se différencier de ses congénères, avec celle de viser juste, quel que soit le registre et le poids des ancêtres de Chicago sur ses épaules. 

16

TVIVLER
Kilogram

Acte réussi pour Tvivler, ces musiciens solides et expérimentés de la scène indé danoise, pour qui le punk hardcore n’est finalement qu’une balise à l’écriture d’œuvres magistrales.

15

ALEX G
God Saves The Animals

Tout semble être un possible terrain de jeu dans God Save The Animals. Tout est questionné, abordé par la tangente. Alex G n’affectionne rien autant que le dérapage contrôlé.

14

JENNY HVAL
Classic Objects

Sorte de Diogène moderne, rassemblée autour d’un essentiel invisible dans notre environnement superflu, Jenny Hval nous offre Classic Objects comme un incontournable manuel de survie.

13

CAROLINE
Caroline

Au fil des écoutes de ce premier album, Caroline – combo de huit musiciens anglais – conserve un fort pouvoir de fascination, comme seuls les voyages hors des sentiers battus savent nous en procurer.

12

BURNING HEADS
Torches of Freedom

Torches of Freedom sonne l’heure de la résurrection. Comme neuve, la machine peut délaisser les obstacles pour renouer avec la course de fond, exercice auquel les Burning Heads restent imprenables.

11

ROSALÍA
Motomami

Difficile de dire ce qui impressionne le plus, entre la prouesse musicale atteinte ici, ou le chemin parcouru ces dernières années par Rosalia. Un disque comme il s’en fait trop peu dans le paysage mainstream. 

10

GILLA BAND
Most Normal

Une oeuvre d’art de par son positionnement et sa radicalité. Exception totale, modèle de défiance et d’audace, mécanique sans pitié, ce nouvel album de Gilla Band est une porte d’entrée vers un monde nouveau

9

DANIEL ROSSEN
You Belong There

L’œuvre introspective mais pudique de Daniel Rossen (Grizzly Bear) en solo est fascinante et confirme si besoin était qu’il est définitivement l’un des songwriters les plus originaux et talentueux de sa génération.

8

BJÖRK
Fossora

Björk, qui a écrit tout Fossora dans son pays natal, vient ici creuser de toute sa force féminine pour nous proposer un état des lieux miraculeux de tressaillements vitaux. Avec des textes à hauteur du curseur musical.

7

CRACK CLOUD
Tough Baby

Crack Cloud est une ruche qui fait de son intranquillité sa richesse et sa force de travail. Le collectif, intarissable et inspiré, poursuit la construction d’une œuvre géniale, multi-directionnelle et enthousiasmante.

6

DITZ
The Great Regression

On avait rarement ressenti une telle jubilation depuis In, Casino, Out d’At The Drive In et de The Shape Of Punk To Come de Refused. Excitant de bout en bout, ce premier album est un coup de génie.

5

BIG THIEF
Dragon New Warm Mountain…

Ce double album de Big Thief n’est autre qu’une boussole précieuse en des temps sombres, incertains et périlleux. Une boussole dont l’aiguille s’emballe et tournicote, mais une boussole tout de même.

4

BIRDS IN ROW
Gris Klein

D’une sensibilité et d’une intensité remarquable, Gris Klein est un acte de grande beauté qui saisit avec force. En élevant son punk hardcore à l’étage supérieur, Birds In Row confirme son rang de groupe flamboyant.

3

FONTAINES D.C.
Skinty Fya

Ce que Fontaines DC a perdu en vitalité juvénile recyclant sans efforts apparents l’héritage de ses ainés, il le gagne aujourd’hui en se forgeant une cohérence stylistique qui lui faisait défaut jusqu’à maintenant.

2

BLACK COUNTRY, NEW ROAD
Ants From Up There

Au cours de sa courte existence, Black Country, New Road s’est différencié de ShameSquid ou encore black midi grâce à son incarnation d’un certain carrefour de la musique britannique, et sa proximité avec la génération Z en matière d’ironie et d’autoréférence. Les 7 musiciens créent des morceaux grandioses, ambitieux, aux sonorités sophistiquées, tout en reflétant une conscience aiguë de la musique pop, de la culture des mèmes et des angoisses apparemment banales de la jeunesse.

1

THE SMILE
A Ligt For Attracting Attention

Composé des deux têtes pensantes de Radiohead, et d’un des batteurs de jazz les plus doués et prometteurs de sa génération, The Smile est de ces projets que l’on peut considérer comme une parenthèse enchantée. D’ailleurs, bien que différente, A Light For Attracting Attention est une pierre de plus s’ajoutant à l’édifice musical construit par Thom Yorke et sa bande qui continuent de forcer l’admiration par la constante qualité de leur musique, leur exigence personnelle, et leur curiosité sans limite.

LES MORCEAUX DE 2022


2 Comments
  • lester bang
    Posted at 15:52h, 30 décembre Répondre

    Merci encore pour le taf je garde précieusement tous les classements des années passées !

    Par contre je n’ai pas trop compris la critique de black midi
    vous n’avez pas aimé la face B de l’album ? et cela a suffit à le placer dans le classement des meilleurs albums de l’année !

    • Matthieu Choquet
      Posted at 12:47h, 31 décembre Répondre

      Hello. La chronique n’engage que son auteur et d’autres rédacteurs l’ont cité parmi leurs favoris de l’année. Ce qui explique qu’il soit présent au classement malgré un avis un peu mitigé 😉

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.