Engine Down fête les 20 ans de ‘Demure’

Engine Down fête les 20 ans de ‘Demure’

Avec ses rythmes complexes et ses guitares aux partitions si différentes qu’il en est encore presque impensable qu’elles soient arrivées à s’accorder avec une telle grâce, Engine Down sortait en ce premier avril 2002, Demure, un disque qui continue encore aujourd’hui de serrer les tripes. Ce troisième album voyait le groupe de Richmond toucher le Graal d’un émo-post hardcore plus que jamais orienté vers la pureté et la mélancolie, où la voix haut perchée de Keeley Davis apportait la touche finale à un ensemble à fleur de peau.

Formé en 1996 autour de Jonathan Fuller (guitare-voix), Jason Wood (basse-voix), Cornbread Compton (batterie) et Jeremy Taylor (guitare-voix) – vite remplacé par Keeley Davis – le quatuor a fignolé sa machinerie du sensible en resserrant son étreinte par paliers, le long d’Eps et de deux premiers albums un tantinet plus rugueux, Under The Pretense Of Present Tense (1999) et To Bury Within The Sound (2000), que l’excellent label Lovitt Records avait bien fait d’accompagner. On y entrevoyait déjà une évolution de plus en plus chargée en émotions, où l’air et le temps prenaient soin de s’inviter dans les voyages intérieurs du groupe. Un potentiel, qui sous les sillons de Demure, devint imparable jusque dans ses refrains indélébiles.

Alambiqué dans ses constructions mais pourtant si abordable à l’écoute, d’un Songbird hautement hypnotique à un Relief Sketch envoutant, le disque étale avec brio dix titres admirables, tout simplement beaux. Les guitares de Fuller et de Davis y jouent ce fameux ping-pong incessant qui a fait la singularité du combo (Far From Now, Taken In, Overrated, Demure). Mais c’est bien le groupe tout entier qui avance avec classe vers ses intentions éthérées, jusqu’à remplir l’espace de ses éclats mélodiques où Pantomime, Detour et Second Of February resteront à jamais des compositions de haute volée.

Pourtant, Engine Down ne parviendra pas à réitérer cette magie sur son quatrième et dernier album éponyme reprenant les bases de Demure. Malheureusement, le groupe s’essoufflait jusqu’à signifier sa fin un an plus tard, fatigué de dix années de vie en totale indépendance. Chacun est alors parti de son côté : Cornbread Compton est un temps allé rejoindre Cursive, quant au prolifique Keeley Davis – au-delà de ses side-projects Glös et Denali (auprès de sa sœur Maura Davis) – c’est surtout avec Sparta qu’il a continué de déverser sa classe avant de nouveau réapparaitre en 2012 en tant que guitariste d’At The Drive In à la place de… Jim Ward.

Engine Down aura laissé derrière lui une riche discographie, mais aussi From Beggining To End, un DVD retraçant son parcours et sa dernière tournée jusqu’à son ultime concert, filmé dans son intégralité jusqu’au dernier souffle des amplis. Extrait ci-dessous.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE


Pas de commentaire

Poster un commentaire