Putain déjà! – LCD Soundsystem fête les 15 ans de son premier album

Putain déjà! – LCD Soundsystem fête les 15 ans de son premier album

Un single et tout s’enchaine. Voilà comment on pourrait résumer les débuts de LCD Soundsystem, projet initié au début des années 2000 par un certain James Murphy, déjà à la tête du tout jeune label DFA Records dont il ne pouvait alors pas préméditer la destinée. En 2002, quelque part entre dance music et post punk, Losing My Edge laissait alors éclater au grand jour l’énormissime potentiel du producteur de Brooklyn, devenu le temps de quelques boucles électro-disco un des mecs les plus cools du globe. Mais ce n’est qu’à l’entame de l’année 2005 que LCD Soundsystem signe son premier album éponyme, bien installé sur les rails d’une poignée de singles sortis en amont (Give It Up, Yeah, Movement), mais aussi par quelques remixes pour NERD, Le Tigre ou Metro Area qui n’ont pas manqué de faire parler de leurs auteurs James Murphy et Tim Goldsworthy, les deux têtes pensantes du label.

Des débuts en fanfare donc, confirmés à l’occasion de la cérémonie des Grammy Awards qui suivit. Si LCD Soundsystem fut nominé parmi les meilleurs albums electro de l’année, c’est Daft Punk Is Playing at My House, un de ses tubes, qui rafla la récompense promise au meilleur enregistrement dance. Dès lors, ce n’est plus seulement l’Amérique qui encense James Murphy mais toute l’Europe, séduite elle aussi par cette machinerie underground capable de faire se déhancher la planète entière sur des sons venus tout droit des 80’s, alors qu’elle se tourne tout juste vers son nouveau siècle. Les médias soulignent la diversité et la cohérence de l’oeuvre, et la façon du groupe de marier un grand nombre d’influences jusqu’à y puiser une forte identité. Au centre du projet, James Murphy se révèle définitivement au monde, mis sur un piédestal par tous les critiques musicaux qui reconnaissent son inspiration, son accessibilité, son humilité, et qui imaginent dans sa musique le fruit de tout ce que sa discothèque peut contenir, de l’acid house au garage, en passant par la pop psyché, le krautrock et le post punk.

A Certain Ratio, Talking Heads, Beatles, Gang of Four, Joy Division, Neu, ESG, The Fall, PiL, New Order, Kraftwerk, et Stooges sont donc autant de références qui parviennent à se rappeler à notre bon souvenir au fil de ces neuf titres (les 7 derniers ne forment qu’une compilation des premiers singles), offrant par la même occasion à LCD Soundsystem une invitation à les rejoindre définitivement dans la cour des grands. Car encore en 2020, le collectif new yorkais – sans cesse renforcé par une discographie quasi irréprochable et des concerts toujours plus mémorables – n’en est toujours pas sorti. Ecoute intégrale à l’occasion du quinzième anniversaire de ce premier album culte.

ECOUTE INTEGRALE


No Comments

Post A Comment