20 livres pour l’été, notre sélection de lectures musicales estivales

20 livres pour l’été, notre sélection de lectures musicales estivales

Même si les confinements successifs ont offert un peu plus de temps que d’ordinaire pour se plonger dans de passionnantes lectures, l’été reste cet immuable rendez vous annuel durant lequel on aime se faire accompagner de bons bouquins. Petits ou grands, lourds et épais ou bien fins et légers, prestigieux ou de poche, les libraires mélomanes en ont pour tous les goûts. Mowno a fait le tour du rayon musique et vous propose sa sélection 2021, constituée d’ouvrages récents, comme d’autres plus anciens qui ne prennent pas une ride. Bonne lecture !

SÉLECTION

HEY YOU!
Une histoire orale des Burning Heads

de Guillaume Gwardeath et Sam Guillerand
Editions Metro Beach
ACHETER ICIOU LÀ

Des histoires, des anecdotes, les Burning Heads – jamais avares dès qu’il s’agit d’en raconter – en ont forcément à la pelle, et leur bagout bien connu justifiait à lui seul qu’une biographie finisse par voir le jour. C’est à cela que Guillaume Gwardeath (directeur de la Fanzinothèque de Poitiers) et Sam Guillerand (journaliste, musicien) ont travaillé durant plusieurs années pour finalement signer Hey You!, un livre dans lequel les principaux acteurs – passés ou présents – se racontent sans fard pour mieux dessiner les contours de la légende.

DO WHAT YOU WANT
L’Histoire de Bad Religion

De Jim Ruland
Editions Kicking
ACHETER ICI

De ses expérimentations adolescentes dans un garage de la vallée de San Fernando jusqu’aux têtes d’affiches de festivals à travers le monde, Do What You Want raconte, dans un style irrévérencieux, l’histoire d’un groupe à la carrière longue de 40 ans. Les narrateurs principaux du livre ne sont autres que les quatre voix qui personnifient Bad Religion : Greg Graffin, icône du punk rock de Los Angeles ; Brett Gurewitz, également fondateur de Epitath Records ; Jay Bentley; et Brian Baker, membre fondateur de Minor Threat arrivé en 1994.

LES THUGS – Radical History

De Patrick Foulhoux
Editions Le Boulon
ACHETER ICI

1978. Les frères Sourice, bercés par le rock anglais des années 70 et la découverte de l’énergie brute du punk, décident de s’y mettre. Après quelques tâtonnements, les voilà en train de construire le vaisseau insubmersible du rock français, Les Thugs : un groupe radical, aussi bien dans l’esprit anarchiste, qu’au niveau du son et des compositions. Chez lui, l’énergie cohabite avec l’esprit Do It Yourself du punk, mais avec un sens accru pour les mélodies. Le groupe chante en anglais, puisant dans les sources du rock, à une époque où l’on ne peut concevoir de chanter autrement qu’en français. Patrick Foulhoux s’attache à raconter le parcours atypique d’un des groupes les plus mythiques du rock français, dont la carrière fut internationale.

HACHE TENDRE ET GUEULES DE BOIS

De Patrick Foulhoux
Editions Kyklos
ACHETER ICI

Les rayons de votre bibliothèque croulent sous le poids des encyclopédies, des 100 meilleurs disques de rock du monde, des best-of de la crème du meilleur, mais des comme Hache tendre & gueules de bois, on parie que vous n’aviez même pas idée que ça pouvait exister. Parce que pour causer des Stones, Beatles et Elvis, il y a du monde. Mais quand il s’agit de parler des disques des Doughboys, des Manikins, des Thugs, des Real Cool Killers, des Nomads, des Beasts of Bourbon ou des Cheater Slicks, là, il n’y a plus personne. Ca, c’était avant que Patrick Foulhoux intervienne, avant qu’il mette son grain de sel, qu’il réhabilite les sans-grade et qu’il rétablisse la vérité vraie. 

JE N’AIME QUE LA MUSIQUE TRISTE

De Adrien Durand
Editions Le Gospel
ACHETER ICI

Quelques mois seulement après avoir signé Kanye West ou la Créativité Dévorante, Adrien Durand revient nous plonger dans la lecture avec Je n’aime que la musique triste. En 120 pages, il aligne souvenirs, réflexions et symboles naviguant autour d’un attachement totalement subjectif à la musique mélancolique. ‘Ce n’est ni du journalisme musical, ni de l’auto fiction. Ce n’est pas non plus une remise en question de la position de critique et fan. Ou peut être tout ça à la fois. Ce livre est surtout une forme de célébration de notre lien émotionnel et animal à la musique’. On y croise ainsi parmi d’autres Patti SmithGil Scott Heron, DeftonesSerge Gainsbourg ou Alpha Wann.

JE SUIS UN LOSER, BABY

De Adrien Durand
Editions Le Gospel
ACHETER ICI

Comment fait-on quand on a été bercé par une certaine mythologie de la lose et les illusions de la contre-culture, pour évoluer dans le monde actuel obsédé par la réussite et le marketing de soi-même ? Pourquoi est-ce qu’on est autant attaché à certains artistes au point d’en faire des phares et des leaders dans notre vie ? L’auteur a remonté le fil de sa mémoire et de sa culture pour trouver réponses à ces questions. Et en finir, peut-être avec la nostalgie, les slackers, les arrivistes, l’obsession de la réussite, l’auto-sabotage, l’auto-analyse, l’auto-fiction… ou pas.

OASIS
OU LA REVANCHE DES PLOUCS

De Benjamin Durand & Nico Prat
Editions Playlist Society
ACHETER ICI

Derrière les tubes des années 1990, devenus des hymnes, et les frasques des frères Gallagher, réputés pour leur arrogance et leur tendance à l’auto sabordage, Oasis est avant tout un groupe qui a marqué l’histoire de l’Angleterre, aussi bien pour son impact sur la Britpop, réponse anglaise au mouvement grunge, que pour ce qu’il a représenté pour toute une génération. Issus de la classe ouvrière anglaise déshéritée de Manchester, marquée par la délinquance et le chômage, les membres du groupe auront symbolisé le passage de l’inconsidération à la starification pour une jeunesse abandonnée par le thatchérisme, faisant d’Oasis une aventure tout autant musicale que sociale et politique. Entrelaçant l’histoire du groupe et celle de la politique anglaise, Oasis ou la revanche des ploucs revient sur un moment où les espoirs d’un pays se sont cristallisés autour de la musique.

RED FLAG
UNE HISTOIRE DU ROCK CHINOIS

De Coraline Aim
Editions Le Mot Et Le Reste
ACHETER ICI

Depuis l’ouverture de la Chine en 1978, les musiques alternatives connaissent un essor fulgurant à l’image de l’évolution du pays. À Pékin, la scène indépendante fédère un nombre croissant de groupes, labels, disquaires et clubs, autour d’une même veine contre-culturelle. Depuis les années 90, des communautés de musiciens qui veulent s’éloigner de la musique pop préfabriquée de l’État, explorent le rock occidental, s’en inspirent et utilisent les musiques amplifiées comme exutoire. Textes politiques ou chroniques du quotidien, les artistes lui donnent plusieurs formes mais connaissent les limites à ne pas franchir pour ne pas alarmer le Parti. En 40 ans, la Chine a vu grandir les héritiers de la révolution culturelle, la génération de l’enfant unique et celle d’Internet et de la surconsommation : d’acte de rébellion, le rock est devenu mode de vie et, en dépit des chocs générationnels, préserve le désir commun d’empowerment.

NOFX
BAIGNOIRES, HÉPATITES ET AUTRES HISTOIRES

De NOFX et Jeff Alulis
Editions Et Mon Cul C’est Du Tofu ?
ACHETER ICI

L’incroyable autobiographie de NOFX. Le livre qui vous explique comment ne pas faire carrière avec un groupe de punk, raconté par un de ceux ayant rencontré le plus de succès. Les fans comme les non-fans pourront être choqués par ces histoires de meurtre, viol, suicide, addiction, fausse-monnaie, émeute, bondage, maladie incurable, euthanasie, yakuza et dégustation d’urine. Chacun des membres passés et actuels du groupe revient dans cet ouvrage sur plus de trente années de comédie tragique et de succès inexplicable.

AMERICAN HARDCORE
UNE HISTOIRE TRIBALE

De Steven Blush
Editions Camion Blanc
ACHETER ICI

Le hardcore a connu son heure de gloire de 1980 à 1986. La parole est ici donnée à ses personnages principaux, banlieusards inadaptés, pacifistes Straight Edge végétariens et anti-drogue, ou amateurs de violence physique pure. De la Californie du Sud à New York en passant par Washington D.C. et le Texas, cette histoire tribale ne fait pas que dresser le portrait d’une scène influente. Ses instantanés sociaux provocateurs révèlent le désespoir d’une période particulière de l’histoire américaine.

OUR BAND COULD BE YOUR LIFE

De Michael Azerrad
Editions Camion Blanc
ACHETER ICI

L’histoire de la révolution musicale qui se produisit juste sous le nez des années 80 reaganiennes – quand un petit réseau très actif de groupes, labels, fanzines, stations de radio et autres éléments subversifs stimulèrent de nouveau le credo punk do it yourself et créèrent une musique profondément personnelle, souvent brillante, toujours provocatrice et d’une grande influence. Vous allez en apprendre de belles sur Mission of Burma, Minutemen, Black Flag, Hüsker Dü, Minor Threat, The Replacements, Butthole Surfers, Sonic Youth, Big Black, Fugazi, Mudhoney, Beat Happening, Dinosaur Jr. Azerrad frappe un grand coup grâce à ses entretiens avec les principaux acteurs du mouvement.

MEET ME IN THE BATHROOM

De Lizzy Goodman
Editions Dey Street Books
ACHETER ICI

New York, 2001. Les États-Unis entrent dans un état de guerre et d’instabilité politique, et la renaissance de la scène rock de la ville s’annonce. Une poignée de groupes iconoclastes devient soudainement la voix d’une génération en quête désespérée d’un hymne. Ici, Lizzy Goodman retrace la transformation musicale explosive de New York au début des années 2000. Avec plus de 200 interviews originales à l’appui, la journaliste suit l’ascension fulgurante des artistes ) – parmi lesquels The Strokes, The Yeah Yeah Yeahs, LCD Soundsystem, Interpol et Vampire Weekend – qui ont révolutionné le paysage culturel, et fait de Brooklyn la capitale hipster du cool. Meet Me in the Bathroom est le récit d’une époque emblématique du rock-and-roll.

PLEASE KILL ME, L’HISTOIRE NON CENSURÉE DU PUNK RACONTÉE PAR SES ACTEURS

De Gillian McCain & Legs McNeil
Editions Allia
ACHETER ICI

Please Kill Me est le fruit (vénéneux) de centaines d’heures d’entretiens avec ceux qui ont animé l’un des mouvements culturels et musicaux les plus détonants de la fin du XXe siècle : le punk-rock américain. Réalisé sous forme de montage nerveux, extrêmement vivant et souvent impitoyablement drôle ou tragique, ce livre dans lequel les voix se répondent rarement pour s’accorder nous offre une plongée incroyable dans la vie quotidienne pleine de bruit et de fureur, de drogues, de catastrophes, de sexe et de poésie (parfois) du Velvet Underground, des Stooges d’Iggy Pop, du MC5, des New York Dolls et des Heartbreakers de Johnny Thunders, de Patti Smith, de Television, des Ramones ou encore de Blondie. Avec gouaille, une verve redoutable ou un humour pince-sans-rire, les acteurs ressuscitent pour nous les anecdotes les plus délirantes des différentes époques de leur vie, à tel point qu’on a l’impression de partager avec eux leurs galères et frasques.

MODULATIONS
UNE HISTOIRE DE LA MUSIQUE ÉLECTRONIQUE

Ouvrage collectif
Editions Allia
ACHETER ICI

Si vous cherchez un point commun entre Daft Punk et Karlheinz Stockhausen, Giorgio Moroder et Aphex Twin, Public Enemy et Brian Eno, n’allez pas plus loin : ils font tous partie de la plus grande aventure musicale de la fin du XXe siècle (et du début de ce siècle), celle des musiques électroniques. Du futurisme italien jusqu’aux travaux de déconstruction sonore des musiciens de house ou de downtempo, depuis les montages de bandes magnétiques des précurseurs de la musique concrète jusqu’à l’extrémisme brutal du gabber et la douceur ouatée de l’ambiant, en passant par les fulgurances des pionniers de la musique hip-hop et les visions électro-funk des inventeurs de la techno de Detroit, Modulations est la première histoire raisonnée de ces musiques publiée en France. S’adressant au néophyte comme à l’amateur éclairé, le livre offre les clefs pour comprendre le texte et le contexte d’une musique qui a révolutionné notre approche tant de la composition que de l’écoute musicale

WHITE BICYCLES, MAKING MUSIC IN THE 1960’S

De Joe Boyd
Editions Allia
ACHETER ICI

Curieux de toutes les formes musicales populaires, Joe Boyd assiste aux prémices de la scène folk et branche lui-même la guitare électrique de Bob Dylan lorsque celui-ci crée le scandale au Festival de Newport en 1965. Il a ensuite été une des figures centrales de l’underground londonien, fondant le club UFO, et participant aux excès en tout genre qui ont caractérisé la période. Sans jamais jouer à l’ancien combattant, avec un humour et un sens de l’autodérision prononcés, il dévoile grâce à une foule d’anecdotes et de portraits les rouages de l’industrie musicale et offre le tableau le plus juste de ces années de ‘parenthèse enchantée’.

HELLFIRE

De Nick Tosches
Editions Allia
ACHETER ICI

‘Que les choses soient bien claires. Hellfire est le plus beau livre jamais écrit sur un interprète de rock’n’roll. Mais il est loin de n’être que cela. Tôt ou tard, il sera reconnu comme un classique américain‘. Ainsi s’ouvre la préface de Greil Marcus à ce qui est à ce jour le livre le plus célèbre, et peut-être le chef-d’œuvre de Nick Tosches. Cette biographie de Jerry Lee Lewis est plus proche d’un roman de Faulkner que des pesantes compilations de documents qui constituent habituellement les biographies dites ‘à l’américaine’. Avec cette matière digne d’une tragédie antique, Tosches a composé un livre d’une paradoxale sobriété, dense, concis, dans un style biblique somme toute en parfait accord avec son sujet.

NICK CAVE, STRANGER THAN KINDNESS

De Nick Cave
Editions Michel Lafon
ACHETER ICI

Un voyage pictural et littéraire dans l’univers artistique de Nick Cave avec des photographies inédites, des objets personnels et des paroles manuscrites. Ce livre collector invite le lecteur au cœur du processus créatif de l’artiste, présenté sous une lumière intimiste encore inédite à ce jour. Sa vie, son œuvre et ses inspirations y sont représentées, ainsi que son univers artistique et domestique. Le livre est composé de reproductions en couleurs d’œuvres jamais présentées au public, assorties de commentaires et de réflexions de Nick Cave, Janine Barrand et Darcey Steinke. Stranger Than Kindness célèbre la curiosité humaine et la puissance de l’esprit créatif.

BEASTIE BOYS BOOK

De Michael Diamond & Adam Horovitz
Editions Random House US
ACHETER ICI

Apparus à New York au début des années 80, les Beastie Boys sont devenus un groupe incontournable de l’histoire du hip hop. Voici son histoire, racontée pour la première fois avec les mots de Adam Horovitz et Michael Diamond qui reviennent sur leur transition de punks adolescents à rappeurs en herbe, leur première collaboration avec Russell Simmons et Rick Rubin, leur évolution en tant que musiciens et militants sociaux, comme sur chacun de leurs albums jusqu’à Hello Nasty et leur engagement pour le Tibet à l’initiative du regretté Adam Yauch. En plus de la narration du groupe, le livre offre des photos rares, des illustrations originales, et de multiples contenus originaux qui finissent de le distinguer.

DISQUAIRES
UNE HISTOIRE, LA PASSION DU VINYLE

De Francis Dordor
GM Editions
ACHETER ICI

Ce livre retrace une aventure, celle d’une activité pas comme les autres, souvent incarnée par des personnages hors normes dont la vie est remplie d’histoires improbables. De Paris à Rennes, de Nancy à Nantes, de Londres à Bordeaux, de nombreuses boutiques de disques ont aidé à enfanter les nouvelles tendances musicales et les groupes qui les façonnaient. L’auteur s’entretient avec les acteurs petits ou grands, vendeurs, clients, collectionneurs attachés à ce négoce à part qui a marqué plusieurs générations. Il fait le récit vivant d’une passion commune ranimée à la faveur du retour inespéré du disque vinyle et de ses incontournables passeurs de sillons, les disquaires. Francis Dordor dresse le portrait de manière très documentée d’une profession qui a gardé au cœur la passion du vinyle, la passion de la musique, du partage et du conseil.

ORELSAN
LE RIMBAUD DU RAP

De Alain Wodrascka
Editions L’Archipel
ACHETER ICI

Si, dès 2008, Orelsan s’attire les foudres d’une partie du public, des médias et de la classe politique, il s’impose comme un acteur incontournable de la scène rap française. Assagi, mais toujours incisif, il confirme son talent de portraitiste avec l’album Le Chant des sirènes (2011), qui suscite l’adhésion des jeunes de sa génération dont il dépeint le quotidien dans un monde en bouleversement. De titre en titre, il impose son personnage de loser nonchalant, doté d’une plume agile et d’un humour décalé. Souvent comparé à Renaud pour son art de décrire ‘la classe moyenne, moyennement classe, où tout le monde cherche une place’, Orelsan est aujourd’hui une référence. Fruit d’une enquête menée auprès de ses proches, de ses amis rappeurs, des professionnels et des fans, voici la première biographie consacrée à un artiste devenu aussi acteur et réalisateur.


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.