20 documentaires musicaux à voir absolument – vol.14

20 documentaires musicaux à voir absolument – vol.14

A force d’y aller deux fois par an de sa sélection de documentaires musicaux incontournables, Mowno a senti grandir la frustration de devoir se cantonner qu’aux films disponibles gratuitement sur le web. Car si beaucoup l’ont été à un moment ou un autre (nos différents volumes en attestent), d’autres n’ont jamais pu y figurer, trop protégés qu’ils sont par leurs auteurs. Pour la seconde fois donc, on a décidé de faire un pas de côté et de vous proposer une sélection de long métrages disponibles en streaming ou en location sur les principales plateformes vidéo (Netflix, YouTube, Vimeo, Amazon, Apple…) en échange de quelques pièces. Et croyez nous, elles le vaudront : du récent documentaire retraçant la vie de The Notorious Big, jusqu’à Desolation Center qui illumine les inspirations de festivals tels que Coachella ou Burning Man, en passant par quelques biographies ou autres thématiques plus sociales, ces 20 films se révèlent eux aussi indispensables à la culture musicale de tous mélomanes. Une nouvelle fois, ne comptez pas trop vos sous, ils vous le rendront bien, encore plus en ces journées ou on finit par manquer d’idées pour tuer le temps.

DOCUMENTAIRES

DESOLATION CENTER

L’histoire inédite d’une série de performances musicales ayant eu lieu au Sud de la Californie durant les années 80, et sans laquelle Burning Man, Lollapalooza, et Coachella – soit les évènements les plus populaires du 21ème siècle – n’existeraient pas aujourd’hui. Avec des images inédites de Sonic Youth, Minutemen, Meat Puppets, Swans, et de bien d’autres groupes habitués à repousser les limites de la musique et de l’art en général.

STUDIO 17 : THE LOST REGGAE TAPES

L’histoire du Studio 17 est illustrée dans ce documentaire saisissant réalisé en 2019. Le film comprend des images d’archives, des interviews captivantes de musiciens qui ont vécu l’âge d’or du reggae. Il retrace l’histoire de Randy’s Records, une entreprise florissante devenue le quartier général des musiciens jamaïcains pendant les premiers jours de l’indépendance du pays en 1962, puis sa fermeture soudaine dans les années 70, et une résurrection finale inattendue.

BIGGIE : I GOT A STORY TO TELL

Grâce à des images rares et des interview approfondies, ce documentaire illustre la vie de The Notorious B.I.G., petit voyou new-yorkais devenu roi du rap. Centré davantage sur l’homme que sur son alter-ego, le film – à plusieurs niveaux de lecture – dresse aussi un portrait passionnant du Brooklyn des années 70 et 80.

THE SOUND OF BELGIUM

The Sound of Belgium explore l’histoire riche mais inédite de la musique dance belge. Des salles de danse avec orgues Decap aux beaux jours du Popcorn; de l’EBM et du New Beat à la Belgian House et à la Techno… Chronique d’une musique populaire unique, The Sound of Belgium part à la recherche de l’esprit d’un pays, et des gens qui y ont dansé.

BEYOND BARRICADES
THE STORY OF ANTI-FLAG

Beyond Barricades est un documentaire sur Anti-Flag, groupe punk américain bien connu pour son engagement. On y retrouve des interviews de Tom Morello, Billy Bragg, ou Brian Baker, parmi d’autres. Le film revient sur cette carrière politiquement chargée, et une vie consacrée à l’activisme.

BOWIE
THE MAN WHO CHANGED THE WORLD

Un regard sur David Bowie, l’un des artistes rock les plus créatifs et les plus influents de tous les temps. Avec des contributions exclusives de ceux qui ont travaillé avec lui, et des interviews d’archives avec l’artiste lui-même, mais aussi Laurence Myers, Mary Finnigan, Dana Gillespie…

LIFE AFTER DEATH FROM ABOVE 1979

En 2001, Jesse Keeler (basse) et Sébastien Grainger (batterie) forment Death From Above 1979 par ennui et par nécessité. Propulsé sous les feux de la rampe grâce à la force de ses performances live, et à la sortie de son album phare You’re a Woman, I’m a Machine (2004), le duo a vu son amitié se tendre en raison de voyages constants. En 2006, il stoppait l’aventure juste après la plus grande tournée de sa carrière, et avant d’atteindre une célébrité potentielle. En 2011, après cinq ans de silence entre eux, ils décidaient de se retrouver pour un seul show, à Coachella. Ce film raconte leur ascension, leur rupture et leur retour d’entre les morts.

NO FUN CITY

Tourné à Vancouver, connu depuis longtemps sous le nom de No Fun City, ce documentaire est un récit passionnant sur une scène musicale soudée, qui lutte pour survivre. Témoin en coulisse de ses hauts et de ses bas, la caméra suit les salles lors de leur fermeture, et les musiciens qui n’ont d’autres recours que de jouer dans des lieux illégaux, principalement situés dans le centre-ville, l’un des plus pauvres du pays. Ces courageux partisans du punk et du métal font face à des voisins furieux, à des descentes de police, à des expulsions, des procès d’un million de dollars, et lutte jusqu’à la mairie pour maintenir leur scène musicale underground en vie.

JACK WHITE
CONCERT À WASHINGTON

Assistez depuis le premier rang à un important concert de Jack White à Washington, donné dans le cadre de sa tournée Boarding House Reach Tour. Et rejoignez le guitariste des White Stripes sur la route, dans quelques villes des Etats Unis.

PAVEMENT
SLOW CENTURY

Documentaire retraçant le parcours du célèbre groupe de rock Pavement, de sa formation en 1989 à sa première disparition en 1999. Le film comprend des extraits de clips, des images live rares, des commentaires du groupe et des réalisateurs.

DANNY SAYS

Danny Fields a joué un rôle essentiel dans la musique et la culture de la fin du 20e siècle, en travaillant pour The Doors, Lou Reed, Nico, Judy Collins et en gérant des artistes révolutionnaires comme The Stooges, MC5 et The Ramones. Danny Says suit Danny Fields à la Silver Factory d’Andy Warhol, à son poste de directeur de la publicité chez Elektra Records, jusqu’à ce qu’il décroche le statut de ‘parrain du Punk’. Les goûts et opinions de Danny, autrefois jugés provocateurs et radicaux, se sont avérés être visionnaires.

THE GODFATHERS OF HARDCORE

Agnostic Front est la combinaison des rugissements de deux gars qui ont combattu toute leur vie, et dont la douleur, la passion et la puissance ont contribué, depuis les années 80 dans les rues du Lower East Side, à enflammer un mouvement. Depuis son apparition, le groupe joue un rôle clé dans la définition, l’élaboration, l’établissement du son et du code de conduite d’une culture toujours florissante, désormais mondiale. Aujourd’hui, Roger Miret, 54 ans, et Vinnie Stigma, 63 ans, restent l’incarnation même du hardcore.

BENDA BILILI

Ricky avait un rêve : faire de Staff Benda Bilili le meilleur orchestre du Congo. Roger, enfant des rues, désirait plus que tout rejoindre ces stars du ghetto chinois qui écument la ville sur des fauteuils roulants customisés façon Mad Max. Mais avant tout il faut survivre, déjouer les pièges de la rue de Kinshasa, chanter et danser pour s’évader. Pendant cinq ans, des premières chansons à leur triomphe dans les festivals du monde entier, Benda Bilili nous raconte ce rêve devenu réalité.

SOUND OF BERLIN

Plongez au coeur de la scène électro de la capitale allemande aux côtés de Carolina Thiele. L’actrice est allée à la rencontre des artistes et promoteurs qui ont bâti les fameuses nuits berlinoises et qui continuent aujourd’hui à entretenir la flamme. Des pionniers Juan Atkins et Dr. Motte en passant par Nela ou encore Marc Houle, Sound of Berlin retrace l’histoire et l’évolution de cette scène musicale, dont la réputation a dépassé depuis longtemps les frontières de l’Allemagne.

HALF JAPANESE
THE BAND THAT WOULD BE KING

Un documentaire revenant sur le parcours de Half Japanese, depuis les premiers jours quand Jad et David Fair enregistraient de la musique à plein volume dans leur chambre pour la vendre par correspondance en cassettes, jusqu’à leur line up actuel après le départ de David pour raison conjugale, et le statut de Jad devenu figure incontournable au sein des musiciens comme des journalistes. Le film comprend des interviews avec Jad, David, Mo Tucker, et Penn Jillette qui a produit leur album.

ANTONY & THE JOHNSONS
TURNING

Documentaire réalisé à l’occasion d’un concert de la tournée européenne d’Antony and the Johnsons à l’automne 2006. Le film explore le cœur et l’expérience de cette série de performances. À travers sa synthèse des chansons d’Antony, et des portraits des 13 femmes qui se sont produites sur scène, Turning est un voyage intime et cinématographique explorant les thèmes de l’identité, de la transcendance et de la révélation d’une essence féminine révolutionnaire.

RAVING IRAN

Anoosh et Arash sont au centre de la scène techno underground de Téhéran. Fatigués de fuir la police et de leur carrière stagnante, ils organisent une dernière rave techno dans des circonstances dangereuses dans le désert. De retour à Téhéran, ils tentent leur chance en vendant leur album reproduit illégalement, sans autorisation. Quand Anoosh est arrêté, il ne semble plus y avoir d’espoir. Mais ils reçoivent un appel téléphonique du plus grand festival techno au monde. Arrivés en Suisse, ils sont submergés par leur propre rêve. 

DEATH METAL ANGOLA

Après 40 ans de guerre incessante, la paix et la reconstruction arrivent en Angola. Wilker Flores est un guitariste de death metal qui utilise les sons et les rythmes brutaux de cette musique comme un chemin vers la guérison. Ce film retrace son rêve d’organiser le tout premier concert de rock du pays, rassemblant des membres de différents courants de la scène hardcore angolaise. L’initiative prend de l’ampleur, aidée par les réseaux sociaux et les membres des différents courants du metal underground réunis pour mettre en scène l’événement.

LEONARD COHEN – I’M YOUR MAN

En janvier 2005, à Sydney, le producteur de musique Hal Willner conviait des artistes tels que Nick Cave, U2, Beth Orton, Rufus Wainwright ou Jarvis Cocker à un concert-hommage dédié à Leonard Cohen. Ce film est un témoignage de cette soirée unique, assorti d’un entretien, réalisé pour l’occasion, avec le célébrissime chanteur canadien.

BLACK SABBATH – PARANOID

Paranoid, qui vend plusieurs disques de platine, est sans doute le meilleur album de Black Sabbath, sans parler de l’un des albums de heavy metal les plus marquants de tous les temps. Ce documentaire raconte l’histoire derrière l’écriture, l’enregistrement et le succès de cet album heavy métal aussi remarquable que révolutionnaire.


No Comments

Post A Comment