Unwound en 10 titres et pas un de plus

Unwound en 10 titres et pas un de plus

Le 6 août dernier, c’est la triste nouvelle du décès de Vern Rumsey qui a mis un énième coup de projecteur sur la carrière d’Unwound, groupe culte du post hardcore noise des années 90. Agé de 47 ans, le bassiste de la formation d’Olympia, dans l’état de Washington, laissait alors sa fiancée Ana et sa fille Lola, mais aussi des milliers de fans s’étant maintes fois laissés emporter par ses rythmiques ayant frappé les huit albums sortis par le trio entre 1991 et 2002.

Apparu au début des années 90, dans l’ombre d’un mouvement grunge en parallèle duquel il multipliait les tournées à petit budget et les concerts underground – le plus souvent all ages dans des endroits peu conventionnels (squats, caves, salles des fêtes, auditorium de collèges…) – Unwound a progressivement glané un statut de groupe culte tout au long de la décennie à suivre, non seulement grâce à une forte éthique Do It Yourself, mais surtout à force de compositions portées par autant d’énergie que de tension. Logique quand on sait que Sonic Youth, Fugazi, Jesus Lizard, Nation of Ulysses ou Gang of Four sont de ces mythes que le trio a toujours cité parmi ses influences.

En 1993, après quelques singles pour le compte du label Kill Rock Stars, Unwound sort Fake Train, un premier album qui n’en est pas un puisque l’opus éponyme sorti en 1995 à la demande générale fut le premier à être enregistré avant d’être reporté en raison d’un changement de line up. Innarrêtable, le groupe sort alors un disque par an (ou presque) : New Plastic Ideas (1994), The Future of What (1995), Repetition (1996), et Challenge for a Civilized Society (1998) se relaient, ponctués par quelques Eps. Toujours plus créatif, le trio élargit alors son champs d’influences et invite de nouvelles idées au sein de sa musique. Synthétiseurs et saxophones free jazz amènent ainsi en 1998 l’audace qu’il fallait à Unwound pour passer un cap et confirmer trois ans plus tard avec l’exigeant Leaves Turn Inside You, dernier (double) album enregistré durant deux ans et considéré par beaucoup comme son chef d’oeuvre.

Pourtant, le 1er avril 2002, les trois membres décidaient de se séparer, laissant derrière eux une multitude de compositions qui feront, au fil des années suivantes, le bonheur de Numéro. En effet, de 2013 à 2015, le label rééditera l’oeuvre d’Unwound au fil de trois box sets enrichies d’inédits live et studio. Retour en 10 titres sur un groupe trop souvent sous estimé, pourtant parmi les plus influents des années 90.

BEST OF

VIDEO

No Comments

Post A Comment