Mots-clefs archives | Ninja Tune

Fink – « Sort Of Versions »

Ep
(Ninja Tune)
18/10/2009
Folk

Si les deux derniers albums en date de Fink n’ont pas laissé indifférent, aucun n’aura finalement eu l’impact du premier « Biscuits For Breakfast » sur lequel s’exprimait de la manière la plus simple qui soit toute sa grâce acoustique. En effet, bien que la volonté d’évoluer et de ne pas se répéter soit louable, l’Anglais, en optant ensuite pour un jeu de guitare plus complexe et des arrangements plus poussés, ne sera jamais vraiment parvenu à nous hérisser les poils comme au temps de ce premier acte

→ Lire

King Cannibal ne fait pas vraiment peur…

Nouvelle signature Ninja Tune, King Cannibal sortira le 12 octobre son premier album intitulé « Let The Night Roar ». Qualifié de cinglé par le label lui-même, l’Anglais s’y montre obsédé par la violence, et l’exprime à travers des productions aux sonorités industrielles, dancehall et drum & bass qui auront déjà séduit quelques uns de ses éminents […]

→ Lire

Ninja Tune

→ Lire

Fink – « Sort Of Revolution – Ep »

Ep
(Ninja Tune)
13/07/2009

A peine deux mois après la sortie d’un nouvel album, suite logique de ce qu’il a pris l’habitude de nous servir, Fink s’en va le défendre sur les scènes estivales avec un premier single, « Sort Of Revolution », dont il a voulu proposer plusieurs faciès. Comme si le premier, qu’on retrouve évidemment ici, n’était pas assez convaincant encore.

→ Lire

Fink – « Sort Of Revolution »

Album
(Ninja Tune)
25/05/2009

Alors que beaucoup tentent d’empoigner leur guitare avant que la recrudescence folk ne s’éteigne et laisse la place à autre chose, Fink a eu le nez assez fin pour se lancer avant même que pullule la nébuleuse actuelle de songwriters. On pourrait même aller jusqu’à dire qu’il y aura contribué, lui qui a fait presque malgré lui l’unanimité en 2006 avec «Biscuits For Breakfast», un premier album qu’il fit écouter à Ninja Tune en le présentant comme le projet d’un artiste croisé par hasard. Il n’aura pourtant pas pu se cacher plus longtemps.

→ Lire

Yppah – « They Know What Ghost Know »

Album
(Ninja Tune)
18/05/2009

En 2006, à la sortie de son premier album «You Are Beautiful At All Times», Yppah ne cachait déjà ni son background de rockeur, ni ses influences, ni la voie dans laquelle il comptait s’engouffrer. Le hip hop et My Bloody Valentine étaient alors ses deux amours affichés, la guitare et les platines ses deux instruments de prédilection, et décrochait en guise de récompense aguicheuse quelques similarités avec le grand Dj Shadow.

→ Lire

The Qemists – « Join The Q »

On réapprend là à apprécier la drum n’bass sur toute la longueur d’un album

→ Lire

Mr Scruff – « Ninja Tuna »

L’album de secours servant la soupe aux soirées multi générationnelles chics et joyeuses

→ Lire

The Bug – « London Zoo »

Si vous n’êtes pas allergique à toute musique dansante, on vous conseillera donc ce « London Zoo »

→ Lire

Daedelus – « Love To Make Music To »

Un disque à la hauteur de ce touche-à-tout d’exception

→ Lire

Cinematic Orchestra – « Live At The Royal Albert Hall »

On aurait largement préféré un DVD…

→ Lire

Ninja Cuts – « You Don’t Know »

N’en demandez pas plus, enfants gâtés que vous êtes, ou vous serez de ces éternels blasés…

→ Lire

Fink – « Distance And Time »

Fink fait une fois encore un grand bond en avant, passant le stade de la confirmation avec une aisance rare

→ Lire

Sixtoo – « Jackals And Vipers In Envy Of Man »

Un des producteurs les plus intéressants du moment

→ Lire

The Dragons – « BFI »

« BFI » aurait apparemment été boudé à l’époque pour cause d’absence de tube irréfutable…

→ Lire

Blockhead – « Uncle Tony’s Coloring Book »

Qu’il revête un caractère officiel ou non n’empêchera pas ce disque de figurer parmi les plus belles sorties de cette année

→ Lire

The Cinematic Orchestra – « Ma Fleur »

Un somptueux moment pour qui ne tournerait pas les talents face à un mariage de pop, soul et jazz

→ Lire

Dj Kentaro – « Enter »

Qualifié par certains de véritable chirurgien sonique, il accouche donc enfin de « Enter », son premier opus etiquetté Ninja Tune totalement à son image: sans oeillère et avec une adresse incontestable.

→ Lire

Dj Food & DK – « Solid Steel: Now Listen Again »

Du grand art!

→ Lire

Amon Tobin – « Foley Room »

Le Brésilien nous offre l’occasion de goûter à une expérience nouvelle, d’entendre une véritable symphonie des temps modernes

→ Lire