Herbaliser Tag

En 2012, The Herbaliser mettait fin à quatre années de pause avec la sortie de 'There Were Seven', son tout dernier album en date. Le combo remet le couvert cette année avec une déclinaison de remixes à sortir sur son propre label, Department H, et disponible...

herba180Album (Departement H) 08/10/2012 Mauvaise herbe

Si on regrette parfois que certains groupes aient assez de courage pour raccrocher en pleine apogée, il arrive aussi à l'inverse que l'on ait à subir la persévérance d'autres ayant toutes les peines du monde à faire évoluer leur musique. Bien que qualitative depuis toujours, celle de The Herbaliser s'inscrit aujourd'hui dans cette triste seconde catégorie tant "There Were Seven" - son nouvel opus - ne souligne aucune réelle évolution, aucune surprise qui puisse nous amener à le reconsidérer et à l'inscrire dans un futur digne d'intérêt.

herba180Album (Ninja Tune) 14/06/2010 CV hip hop funk

A l'heure ou Ninja Tune s'apprête à célébrer son vingtième anniversaire, pourquoi ne proposerait-il pas le meilleur d'un des groupes de son catalogue qui incarne le mieux son histoire? En effet, en dehors d'un tel contexte, la sortie d'un best of de The Herbaliser serait apparue comme une initiative plutôt saugrenue tant, fidèle à son registre depuis 1995, il ne fait pas de doute que son public n'aura manqué aucun de ses actes. "Herbal Tonic" n'a donc que deux véritables intérêts

herba180Album (K7) 06/07/2009 Ceux qui ont déjà eu la chance de voir The Herbaliser sur scène ont pu se rendre compte du fossé qui peut exister entre les albums du groupe et ses prestations live. En effet, si l'heure est souvent à l'electro hip hop sur disque, Ollie Teeba et Jake Wherry n'hésitent pas à s'afficher en public entourés d'un véritable backing band, faisant oublier les samples comme les featurings, et offrant une toute autre couleur à leur répertoire.
Same As It Never Was[Album] 26/05/2008 (!K7/Pias) Difficile de prévoir la tournure que va prendre un nouvel album de The Herbaliser, tant le duo a toujours pris soin de brouiller les pistes et se remettre en question durant ses quinze premières années de carrière. Et cela, même si jazz, funk, electro, dub, bandes originales de film, et hip hop du golden age, auront toujours servi de matière première à ces londoniens qui n'ont jamais cessé de prendre de l'ampleur, passant plus ou moins du statut de djs à celui de chefs d'orchestre. Après avoir adressé quelques clins d'oeil sans équivoque au hip hop sur "Something Wicked This Way Comes" et "Take London", leurs deux derniers albums studio en date, Jake Wherry et Ollie Teeba retournent au fourneau et ressortent un sixième opus à forte teneur soul/funk, sans équivalent dans leur discographie