Domino Tag

villa180Album (Domino) 14/01/2013 Indie pop folk

"Becoming a Jackal", premier album auréolé d'un Mercury Prize, devenu pièce maîtresse du patrimoine pop anglais, à côté duquel nous étions complètement passés. Honte à nous, mais on ne peut pas éternellement refaire l'histoire. C'est donc sur le tard qu'on se penche sur le cas du jeune songwriter britannique qui l'avait enfanté seul, et dont l'allure chétive tente tant bien que mal de dissimuler un talent sans borne, définitivement confirmé à l'heure ou sort "Awayland", deuxième opus de Villagers.

dirty180Ep (Domino) 05/11/2012 Indie

Dans la foulée de l'excellent "Swing Lo Magellan" taillé pour contredire une certaine frange du public totalement hermétique à la complexité volontaire des compositions des Dirty Projectors, "About To Die Ep" vient aligner six nouveaux tracks: le morceau titre évidemment, agrémenté de cinq inédits qui - on en mettrait notre main à couper - sont issus de la même session d'enregistrement tant l'atmosphère y est en tous points similaire. Chose encore plus probable quand on sait que le groupe a choisi la douzaine de morceaux de son album parmi une quarantaine de démos achevées.

ani180Album (Domino) 04/09/2012 Mauvais trip

En 2009, tout s’accélérait enfin pour Animal Collective. Longtemps cantonné à un succès plus critique que public, invariablement soutenu par quelques médias influents (Pitchfork en tête), le groupe de Brooklyn concrétisait avec "Merriweather Post Pavilion", une symbiose inédite ou les névroses bigarrées de ses membres parvenaient à rentrer dans des formats structurels plus traditionnels. A l’issue de cette collision, les 4 weirdos accouchaient alors de leur meilleur album, point de rencontre et d’équilibre entre les différents tiraillements créatifs qui les habitaient depuis leurs débuts.

dan180Album (Domino) 27/08/2012 Post électronique

Ceux qui prétendent qu’il faut uniquement se promener dans les bois lorsque le loup n’y est pas omettent un aspect fondamental de l’espèce humaine: l’amour du risque. Quel serait l’intérêt de ne se rendre dans un endroit que lorsqu’on y est autorisé? D’autant qu’un grand méchant loup comme Dan Deacon ne paraît pas si effrayant une fois qu’on le laisse s’exprimer un peu. Fou, oui, mais pas terrifiant.

peak180Album (Weird World/Domino) 18/06/2012 Electro lunaire

Décidément, les sorties se suivent mais ne se ressemblent pas chez Domino. Depuis le début de l’année 2012, celle où l’on est tous censés mourir, le label anglais est passé de l’électro-pop d’Hot Chip au psyché rock de Lower Dens, sans oublier la pop futuriste de Trailer Trash Tracys. Ça a de la gueule, avouez. Mais pour bien faire, il fallait terminer ce premier semestre avec un couple, béat et radical. Bon ok, Peaking Lights est signé chez Weird World (filiale de Domino), mais bon, ça compte quand même.

dirty180Album (Domino) 16/07/2012 Indie

En dévoilant en avant goût de ce "Swing Lo Magellan" le magnifique "The Gun Has No Trigger" - un des plus beaux morceaux de l’année à l’heure qu’il est - Dirty Projectors a tenté de brouiller les pistes, laissant penser qu’il entrerait enfin dans le rang, au bout d’une poignée d’albums. Avec la plus grande naïveté, on s’est alors imaginé le siffler sous la douche. Comme si David Longstreth était du genre à pondre des mélodies faciles.

hot180Album (Domino) 06/06/2012 Nerd pop

Se faufiler au milieu des filles, créer l’événement grâce à un déhanché toxique et des pas de danses ravageurs, pour finalement voir les yeux et les lumières vous adouber le temps d’une soirée. Autant d’intentions légitimes pour Joe Goddard, Alexis Taylor et toute leur bande, qui essayent album après album de briser la frontière entre leur table VIP et un dancefloor brulant qui les intimide autant qu’il les attire. Pour s’aider dans cette quête de consécration, nos compères ont mis au point une machine à danser qui, à coups de synthés euphoriques et de basses sournoises, dévastent depuis maintenant plus de dix ans les salles de concert du monde libre.

wat180Album (Domino) 16/04/2012 Pop folk

Sous ses allures de gendre idéal, un peu bouleversé tout de même, Patrick Watson est un filou. Même si nous l’imaginons mal dans le rôle du méchant dans le prochain James Bond, derrière ces charmantes bonnes manières se cache un homme plein d’ambiguïtés. On dira que c’est le cas de chacun, que tout artiste possède un caractère particulier qui nous échappe. Sans doute - et ce n’est au fond que l’expression de notre relation à autrui -  mais s'il a comme nous un caractère lunatique et intriguant, cet homme là est par-dessous tout exceptionnel.

light180Album (Domino) 02/04/2012 Pop en dentelles

A chaque époque, on s’est demandé s’il existait un groupe d’artistes qui oserait consacrer sa vie entière à chercher l’accord parfait, celui qui créerait l’illusion d’un monde sublime où le futur ne serait plus qu’une vision désuète du présent. Beaucoup ont prétendu à ce statut, peu y sont parvenus. Pour les autres, il y aurait tant de choses à écrire. Loin de nous l’idée de prétendre, comme Highlander le ferait, qu’il ne peut en rester qu’un, mais si l’on devait en citer un, rien qu’un, en ce mois d’avril 2012, ce serait Lightships.