Deep Elm Tag

Historiquement coincé entre la passion du hardcore, la puissance du punk, l’intelligence du rock indé, et les mélodies de la power pop, l’émo n’a jamais eu la vie facile. Pourtant, tout n’a pas toujours été noir pour ces trois lettres qui, avant d’être considérées comme...

Les aficionados de l'émo 90 se rappellent certainement de Deep Elm, parmi les labels qui à l'époque les abreuvaient de découvertes. En effet, c'est via ses tuyaux - et notamment ses compilations 'The Emo Diaries' - qu'on a pu un jour mettre la main sur...

dte180Album (Yr Letter / Deep Elm) 20/02/2010 Emo post hardcore

Partagé entre groupes à fort potentiel finissant le nez dans la poussière, et l'infâme mouvement screamo en provenance des Etats Unis, l'émo hexagonal n'est franchement pas bien portant. Pire, quand on en vient à faire un peu le tour du propriétaire, le constat est limite déplorable. Pourtant, vue de haut, la meute laisse apparaître une exception, celle des Rochelais de Down To Earth: un groupe droit dans ses bottes, qui continue de tracer sa route en restant indifférent à tout ce qui peut bien se passer autour de lui.

Pneuma[Album] 01/03/2008 (Deep Elm/Import) Intègre et novateur à ses prémices, délicieusement mélodique il y a une dizaine d'années, ridicule car marketé à outrance ces derniers temps, on croyait avoir tout vu et tout entendu de l'émo. C'était sans compter sur Moving Mountains, nouvelle signature Deep Elm émergée de l'état de New York, qui vient de nouveau faire souffler un vent de nostalgie et de maturité sur un genre qu'on pensait condamné à s'éteindre à petit feu.
This Is My Ship[Album] 01/11/2007 (Deep Elm/Import) La vague dance rock emmenée par les Franz Ferdinand & Co, quelque peu essoufflée désormais, aura littéralement servi de carte de visite au rock anglais en ce début de 21eme siècle. Nombreux auront été ceux à s'y engouffrer, à connaître un succès plus ou moins important ou, au contraire, à n'avoir jamais dépassé le statut de suiveur.
Bad News From The Bar[Album] 01/11/2007 (Deep Elm/Import) Si le public emo pop reste assez restreint en Europe, et particulièrement en France, les rejetons du genre ne cessent de se multiplier de l'autre côté de l'Atlantique, là ou la génération Dashboard Confessional ne cesse de faire des émules.
Aurora[Album] 01/11/2007 (Deep Elm/Import) Des nombreux groupes de rock que les Etats Unis peuvent cacher sans qu'eux-mêmes ne soupçonnent leur présence, Deep Elm parvient souvent à dénicher le bon. C'est une nouvelle fois ce qu'il a fait en allant arracher Desoto Jones de son New Jersey natal il ne le regrettera pas, car à entendre "Aurora", tout premier album du combo, pas de doute qu'il ne manquera pas de faire un paquet d'émules.
Taking Back What's Ours[Album] 25/09/2007 (Deep Elm/Import) On peut bien se foutre de savoir si ce nouveau volume de la série "Emo Diaries" est réussi ou non. Son retour dans les bacs est une des meilleures choses qui soient arrivées à la scène indépendante américaine cette année. Rappel des faits: en 2004, Deep Elm annonçait l'arrêt officiel de cette série qui, avec dix chapitres et 135 titres, était devenue la plus longue que l'indie rock US ait connu. Les raisons?