Burning Heart Tag

refused

Le 3 octobre 1998, soit deux shows seulement avant qu'il ne raccroche définitivement les guitares, Refused donnait un concert au Guilford College Lounge de Greensboro (NC) devant 200 personnes. Les 9 vidéos ci-dessous en sont issues. Certes l'image est moyenne, le son encore moins, mais les fans purs et durs (et il y en a encore) apprécieront...

ref180Album (Epitaph/Burning Heart) 07/06/2010 Hardcore avant gardiste

Paris a la Tour Eiffel, New York a la Statue de la Liberté... Uméa, en Suède, possède aussi son monument: un grand classique de la musique contemporaine qui, en 1998, sonna la révolution, juste avant que ses porte-étendards, ruinés par leurs désillusions, ne se sabordent eux-mêmes. C'est l'histoire très raccourcie de "The Shape Of Punk To Come", un disque obligatoire pour qui s'est un jour frotté au punk, au métal et au hardcore

sounds180Album (Burning Heart) 25/05/2009 Bien qu’estampillé Burning Heart, Sounds Like Violence a toujours pris soin de se démarquer de ses homologues suédois, fidèles du punk à roulettes et du hardcore. «With Blood On My Hands» le démontrait déjà de fort belle manière il y a deux ans, et «The Devil On Nobel Street», son nouvel et deuxième album, tente d’enfoncer le clou sans révolutionner le rock.
The Cross Of My Calling[Album] 17/11/2008 (Burning Heart/Pias) C'est à grands pas que The (International) Noise Conspiracy avance à chacun de ses albums, un constat surtout vérifié depuis le dernier "Armed Love" qui prenait déjà ses distances avec le rock des débuts, dévoilant un penchant plus pop et une production beaucoup plus dense, signée Rick Rubin. Avec lui, le combo suédois passait du groupe underground à celui de nouveau fer de lance d'un registre fort en gueule, engagé, aux théories révolutionnaires, capable de faire passer des messages forts tout en enchaînant les tubes. Restait à savoir si, devant son succès croissant, le gang allait simplement lui offrir une suite ou s'affirmer encore un peu plus parmi les grandes entités rock de notre époque.
Machine 15[Album] 07/04/2008 (Burning Heart/Pias) Si Millencolin était du genre à se la couler douce, préférant répéter sans cesse son petit guide du parfait punk rockeur mélodique, il serait depuis longtemps relayé au rang de ces groupes oubliés, laissant indifférents à chacune de leur réapparition, systématiquement aussi prévisible qu'inintéressante.
Summer Dreams[Album] 29/10/2007 (Burning Heart/Pias) S'il vous prenait une envie pressante de remuer de la guibole au rythme imposé par les coups de caisse claire, faites une étape sur ces Suédois qui, avec "Summer Dreams", dévoilent le troisième opus de leur carrière. Car The Accidents s'adressent avant tout aux plus furieux punk rockeurs, ceux étant presque tombés dans la marmitte étant petits, et pour qui tous ces jeunes groupes de branleurs actuels ne sont qu'inconsistance.
The Noble Art Of Irony[Album] 26/03/2007 (Burning Heart/Pias) Il est assez drôle de voir à quel point les groupes de rock actuels font pieds et mains pour ne pas être assimilés à la masse. La biographie de Kid Down, groupe suédois et nouvelle signature Burning Heart, en est la preuve et n'échappe pas à la règle. Pourtant, il suffit de la poursuivre un peu pour vite se rendre compte qu'on a finalement affaire là à un combo qui n'amène pas grand-chose de nouveau.
With Blood On My Hands[Album] 12/02/2007 (Burning Heart/Deep Elm/Pias) Il faut croire que Sounds Like Violence, bien que Suédois, n'avait pas encore la stature, du temps de son premier album "The Pistol", de figurer au sein de son label punk national, Burning Heart. Faute de mieux, ce sont les Américains de Deep Elm qui les accueillirent il y a un peu plus de deux ans. Depuis, le groupe a mûri, a voyagé, a corrigé ses erreurs de jeunesse à savoir un chant parfois un peu juste et des compositions encore trop peu passionnantes.
Cutting Edge[Album] 29/01/2007 (Burning Heart/Pias) Comme son compère Nikola Sarcevic, Mathias Farm, guitariste de Millencolin, a sûrement voulu sortir de sa routine quotidienne en s'échappant un instant de ses comparses pour monter le projet Franky Lee en compagnie de quelques vétérans de la scène punk suédoise. Ce qui n'était peut-être à la base qu'un délicieux passe-temps pourrait bien cependant dépasser toutes ses attentes. Car, comme beaucoup d'acteurs de la scène musicale, il a théoriquement monté vingt-cinq groupes lors de discussions alcoolisées sans jamais voir l'ombre d'un studio ou pire, d'un local de répétition. Du coup, Farm a dépassé son quota et se voit maintenant brandir "Cutting Edge", premier exercice d'un side project ayant finalement bien voulu voir le jour.