Willis Drummond, l’indie rock qui colle aux basques

En musique, les basques ne savent pas uniquement souffler dans des trompettes. Un rapide retour sur le patrimoine rock de la région finira d’ailleurs d’effacer rapidement vos derniers doutes. Willis Drummond est le dernier argument en provenance d’Euskadi. Biberonné à AC/DC comme à Fugazi, le quintet a déjà parcouru l’Espagne de long en large, et compte bien se faire un nom aussi solide par chez nous. Son dernier album, ‘A ala B’ sorti en 2012 mais toujours d’actualité, pourrait bien l’y aider tant il convainc. Au menu, dix titres de rock chanté en basque, et élevé aux lectures de Maximum Rock n’Roll. En écoute intégrale ci-dessous avant de les croiser en novembre en France, en première partie du Détroit de Bertrand Cantat (le 5 à Toulouse, le 7 à Montpellier, le 8 à Pau, le 19 à Grenoble, et le 20 à Dijon).

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire