Tue Loup suce et saigne…

tueloup

Groupe à part mais bien installé dans le décor de notre chanson française, Tue Loup revient sur le devant de la scène peu de temps après que son frontman, Xavier Plumas, ait laissé ses velléités solo s’exprimer. Pourtant, « Le Goût du Bonbon » n’était pas vraiment destiné à devenir son nouvel album, plutôt la somme des compositions que Plumas comptait mettre à disposition de Rom Liteau, Mc atypique qu’on avait déjà pu entendre sur « Penya » et la participation du combo sarthois au tribute de Léo Ferré. Du coup, pour l’occasion, les deux trouvent leur inspiration dans la mythologie « double-face » de Dracula, et la chantent sur des compositions finalement interprétées par le groupe entier (Plumas et Thierry Plouze aux guitares, Eric Doboka à la basse, et Thomas Fiancette  à la batterie), auquel s’ajoute le talentueux batteur Thomas Belhom, déjà auteur de plusieurs albums solo et comptant à son actif quelques collaborations avec Tindersticks. Au delà des influences blues, rock et folk auxquelles on peut donc s’attendre ici, inutile de préciser que « Le Goût du Bonbon », tantôt sucré tantôt salé, reste imprévisible jusqu’à ce qu’on veuille bien y goûter. Disponible depuis le 14 septembre via le label T-Rec (Zone Libre, Sloy, Francoiz Breut…), distribution Anticraft.

Achetez sur:
itunes2

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire