The Last Poets à Paris!

The Last Poets à Paris!

Lorsque l’on evoque les premices du hip hop, les memes noms reviennent immanquablement : Afrika Bambaata, Public Enemy, Grand Master Flash… Des groupes ou artistes qui, pour la plupart, ont commencé leurs carrieres au debut des années quatre-vingt. Pourtant, si l’on devait dater le hip hop au carbone 14, une date ressortirait aussitot : 69. Une année erotique certes, mais aussi musicale puisqu’elle marque la fondation des Last Poets, premier groupe de rap de l’histoire. Composé à l’époque de sept poètes engagés dont Abiodun Oyewole, Umar bin Hassan, Jalal Mansur-Nuriddin et Sulieman El-Hadi, ce groupe aux textes hautement politiques truste les charts americaines au début des années soixante-dix avec leur titre culte « Niggers are Scared of Revolution ». Militants engagés (Abiodun sera condamné à vingt ans de prison après avoir cambriolé une armurerie et attaqué un local du Ku Klux Klan), les Last Poets dénoncent les inégalités raciales sur fond de tambours africains. Ses membres, proches des Black Panthers (ce qui leur vaudra une mise sous surveillance du FBI), se feront les chantres d’un afrocentrisme culturel. Cinq albums et trente ans plus tard, le message des Last Poets hante toujours la culture rap. Cette soirée live renoue donc avec l’histoire politique et musicale américaine autour des icones que sont devenus Abiodun Oyewole, Umar bin Hassan et Babatunde (aux percussions). Viendront compléter l’affiche le comedien Saury Foulah (a l’affiche de la piece « Cagoule » au Théatre du Rond Point) et le poète et « slammeur » Lynx K. Lecture de poésie urbaine et slam seront au programme.

AU TRIPTYQUE LE 07 JANVIER 200519h30, 18 euros Le Triptyque – 142, rue Montmartre – 75002 Paris


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.