Télérama Dub Festival #3

En 2003, la première édition du Télérama Dub Festival célébrait les jeunes pousses françaises, alors en pleine éclosion. En 2004, la seconde braquait ses projecteurs sur les multiples richesses de la galaxie dub, de New York à Berlin via Londres, Paris ou Angers.

Du 17 au 27 mai 2005, Télérama et Glaz’art renouvellent l’expérience avec une programmation aux allures de match France-Angleterre. Télérama Dub Festival Volume 3 ou l’entente cordiale entre deux des scènes les plus actives en matière de dub. Celle d’outre –Manche représentée par quatre sound-systems de renom (Iration Steppas, Bush Chemists, Vibronics, Dreadzone) et un musicien d’exception, Jah Wobble, qui, depuis plus de vingt ans, explore les rythmes d’ailleurs avec sa basse. Et celle d’ici, en renouvellement permanent, avec la relève des groupes qui jouent le dub live (Sism-X, Aïzell), ses audacieux sound-systems (Pirate Dub, Kanka, Uzul Prod) et sa formation fer de lance High Tone à qui le Télérama Dub Festival offre sa première carte blanche.

Plus encore que l’an dernier, et à la demande de nombreuses salles de France, le Télérama Dub Festival Volume 3 se fait nomade. Il s’ouvrira au Havre (Agora) le 17 mai pour s’achever à Bordeaux (Barbey Rock School) le 26 mai après cinq dates parisiennes (à Glaz’art et au Trabendo) et trois escales, à Lyon (Ninkasi Kao), Clermont-Ferrand (Coopérative de Mai), et Bordeaux (Krakatoa).

Enfin, ce troisième Télérama Dub Festival est aussi la preuve que les lieux de diffusion musicale dits intermédiaires ont un avenir malgré les difficultés récurrentes qu’ils rencontrent. Dans le contexte actuel, la collaboration complice entre Glaz’art, salle de proximité pluriculturelle, et Télérama, premier hebdomadaire culturel français, autour de cet événement commun célébrant un genre musical en développement, n’en a que plus de valeur.

A Paris les 18, 19, 20, 21 maiAu Havre le 17 maiA Lyon le 18 maiA Merignac le 20 maiA Clermont Ferrand le 21 maiA Bordeaux le 26 maiPlus d’infos sur www.glazart.com ou www.telerama.fr

À lire ou écouter également:
Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire