Sous les pavés, La Rumeur…

Le quarantenaire des évènements de Mai 68 mobilise l’ensemble des acteurs médiatiques. On assiste depuis ces derniers mois à une profusion d’articles, d’ouvrages, souvent issus de la plume inspirée des « habituels » cerbères du temple de la mémoire de 68: historiens, sociologues, politologues, leaders syndicaux, parlementaires, bref, toute la gamme des intervenants, rompus à l’exercice de la prise de parole publique. Dépositaires de la dite « pensée unique » pour les uns, symboles vivants d’une société en mouvement qui a su s’affranchir de tous ses conservatismes, pour les autres. Une chose est sûre, les récentes envolées lyriques de Sarkozy, lequel prévoyant de liquider l’héritage de 68 comme l’on « karshérise » les quartiers populaires ainsi que les populations qui y vivent, ne sont pas sans conséquences sur la vivacité des débats et sur leur omniprésence dans l’espace public.

Quarante ans plus tard, tous les ferments d’une société au bord de l’implosion sociale sont réunis: une présidentialisation du système politique, autrement dit, la concentration abusive de tous les pouvoirs entre les mains d’un seul homme, un sentiment accru de promesses de campagne électorale non tenues, une conjoncture économique désastreuse, un chômage massifié notamment chez les jeunes (diplômés ou non), une précarisation du mode de travail, des révoltes urbaines récurrentes qui se caractérisent temporellement par une montée en grade du niveau des violences, etc.

Face à cet enchaînement de drames, la question qui consiste à savoir « quels sont les héritiers de Mai 68? » apparaît comme bien anecdotique, dès lors qu’elle ne témoigne que des frustrations de quelques leaders d’opinion post-soixante huitard qui se chahutent leur bout de « pavé ».

Les révoltes de Novembre 2005 et plus récemment d’Octobre 2007 sont venues nous rappeler, qu’il existe en France une génération se revendiquant d’un héritage qui peine à trouver sa place dans les constats officiels de l’histoire des luttes sociales de ce pays. Des répressions sanglantes du 17 Octobre 1961 aux bavures policières sans lendemain de Damary les Lys.

Cette génération tant décriée, qui porte les stigmates d’une culture réfractaire à la libéralisation des moeurs et encline à l’obscurantisme religieux. Une génération à laquelle il faut tout apprendre, y compris à se révolter.

De toute évidence et dans un tel climat de criminalisation de la jeunesse des quartiers pauvres, le rap a son mot à dire. Seule forme d’expression artistique commercialement viable à connaître aujourd’hui les foudres de la censure d’état et que l’on confine dans les poubelles des circuits de diffusion officielle.

Ce rap qui interpelle la société civile depuis plus de 20 ans et se confronte au mutisme ou à l’hostilité des pouvoirs politiques.

Ce rap qui raisonne par la véracité de ces constats chez les premières victimes de l’exclusion sous toutes ses formes : qu’elles soient sociale, spatiale ou économique. C’est pour ainsi dire ce rap-là qui nous intéresse.

Le projet de compilation « Sous les pavés la rage » est parti d’une idée simple: réunir en une quarantaine de titres, ce que la scène du rap hexagonal a produit de plus dangereusement prémonitoire sur l’évolution de la situation sociale en France.

EKOUE (La Rumeur)TracklistingCD0101. la rumeur – qui ca etonne encore02. casey – la banlieue nord03. tandem – vecu de poissard04. frero feat kadaz (la mixture) – ma vie dan cbeton05. arsenik – une saison blanche et seche06. lim – on est tous crames07. mafia k1 fry – guerre08. la rafale – systeme d09. roce – je chante la france10. flynt – rien ne nous appartient11. nessbeal feat jango jack – la melodie des briques12. kamelancien – porte – parole du quartier13. 113 – le guide du loubard14. bakar – memoire dimmigre15. seth gueko – merci chirac16. mysa – une epoque formidable17. kery james – le combat continue 3CD0201. la rumeur – comme de luranium02. al – mon devoir03. specio – lenfer du decor04. le telephone arabe – linstinct profond05. despo rutti – 3 millions06. les grandes gueules – sincerement07. baala – assumer08. lunatic and mala – hommes de lombre09. youssoupha – les apparences nous mentent10. haroun feat koma and mokless – avec tout ce qui se passe11. casey feat b.james and prodige – ma haine12. 400 hyenes – peril jeune13. b.james – la police assassine14. mac kregor – les enfants terribles15. mac tyer – le general16. rohff – regrette17. kadaz feat frero (la mixture) – le conflit18. ekoue (la rumeur) – sous les paves la rage (version demo)Disponible sur Fnac.com et Amazon

À lire ou écouter également:
Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire