Refused en France… au Hellfest…

refused

Refused fait souffler le chaud et le froid chez ses vieux fans. Après avoir réveillé brusquement tous les nostalgiques en annonçant sa reformation à l’occasion du festival Coachella, le groupe suscite désormais autant l’enthousiasme que la déception. En effet, quand certains se réjouissent d’avoir pu acheter un ticket pour un des concerts déjà annoncés (parfois revendu à un montant exorbitant sur le net), d’autres regrettent le bon vieux temps ou les suédois, au plus fort de leur éthique, ne jouaient que dans des petites salles. Difficile de donner tort aux mécontents quand on voit que, au delà des Etats Unis, il faudra se coltiner la programmation de grands rassemblements pour pouvoir les apercevoir. En France par exemple, il faudra se rendre le 16 juin au Hellfest, débourser pas moins de 66 euros, et patienter devant les prestations pleines de promesses de Guns n’Roses, Within Temptation, Machine Head, Death Angel, Entombed, Napalm Death, Unslaved et… Dog Eat Dog. Les temps changent, mais l’espoir de les voir à l’occasion d’un véritable concert est toujours là. Bien qu’effrité.

À lire ou écouter également:

4 réponses à Refused en France… au Hellfest…

  1. Matt 5 février 2012 à 23 h 43 min #

    Le Hellfest n’est quand même pas un festival de cochons. Rappelons que le même jour, on trouvera aussi Entombed, Napalm Death, Saint Vitus, Yob, Unsane, Big Business, Ufomammut, Dÿse ou Amen Ra. Donc bon.

  2. cidoulefou 7 avril 2012 à 20 h 40 min #

    et bien moi j’ai pris mon pass 3j pour le hellfest sur un coup de tête et surtout pour voir Refused ! il y aura du bon et de l’excellent et quelques vieilleries. Bref, il y en aura pour tout le monde.

  3. Chabert 19 juin 2012 à 10 h 20 min #

    Et bien ca valait le coup mes petits cocos !!!! Une patate gigantesque, un show dantesque, un plaisir enorme !!!!

    • matthieu 19 juin 2012 à 11 h 35 min #

      Effectivement, nous y étions finalement, Refused oblige. Et on est reparti avec la joue bien rouge… Absolument mémorable.

Laisser un commentaire