Rebotini, version analogique

Ce nouveau projet né en marge de Blackstrobe, c’est Rebotini lui-même qui en parle le mieux: « A l’heure de la disparition du disque, remplacé par l’omniprésence du laptop comme outil de composition et de production, et à une époque où tout tend à se dématérialiser, j’ai eu envie d’utiliser des instruments qui ont une histoire, une vie, qui sont pour moi investis de sens. J’ai ressenti le besoin d’établir une relation directe entre moi et l’instrument, sans medium ni ordinateur.

Alors je me suis souvenu comment on faisait avant. J’ai ressorti ma TR 808 et mon SH 101. Je les ai connectés ensemble en utilisant l’arpègiateur du synthétiseur (exactement comme au début des années 80 avant Black Strobe). Et je me suis amusé. J’ai redécouvert les possibilités offertes par ces machines: leur son, leur groove unique… Un vrai plaisir.

Et j’ai eu envie d’aller plus loin. J’ai connecté tout ce que j’avais sous la main qui avait un arpègiateur: Juno 60, Korg Mono/Poly ainsi que ma TR 909 pour compléter la rythmique et quelques pédales d’effets pour étoffer le son. Après quelques jours de « jam » au studio, j’avais un set d’une heure de musique. Une heure de techno dans laquelle je pouvais introduire de véritables variations et improviser. J’avais un vrai live où le besoin d’établir une relation entre l’homme et l’instrument était assouvi. »Ecoutez un extrait ici. Album disponible sur Fnac.com.

À lire ou écouter également:
Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire