Prophets Of Rage, ou comment passer de l’enthousiasme à l’indifférence…

Prophets Of Rage, ou comment passer de l’enthousiasme à l’indifférence… Hier, en effet, Rage Against The Machine a une nouvelle fois fait trembler le web en ouvrant une nouvelle page internet affichant le hashtag #takethepowerback ainsi qu’un compte à rebours menant jusqu’au 1er juin. En parallèle, une campagne de street marketing savamment orchestrée de l’autre côté de l’Atlantique, pointant un logo protesto-révolutionnaire comme le groupe en a toujours eu le secret. Il n’en fallait pas plus pour que tout le monde y voit le grand retour du combo de Los Angeles à l’heure ou Donald Trump s’affiche plus que jamais comme une menace au sein même de son propre pays.

Le buzz aura finalement eu raison de la stratégie, et les contours du projet n’auront pas mis plus d’une journée pour se dessiner. Et l’excitation retombe aussi sec quand on apprend ce matin que Prophets of Rage n’est autre qu’un Rage Against The Machine ou le très charismatique Zach de la Rocha (enfin occupé à un album solo avec El-P à la production ?) sera remplacé par le duo Chuck D (Public Enemy) et B-Real (Cypress Hill), tout ce petit monde prévoyant quelques concerts passés à puiser simplement dans le répertoire de chacun des groupes. Côté nouveauté et originalité, on repassera donc également (voir vidéos ci-dessous). Voilà qui nous apprendra à ne plus entrevoir systématiquement le paradis dès lors que le mot ‘reformation’ est lâché.

À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire